18 février 2019
Course de canot à glace à Sorel-Tracy : l’équipe soreloise termine deuxième
Par: Jean-Philippe Morin

L'équipe de Sorel-Tracy, avec le canot #888, a terminé au deuxième rang à la Course de canot à glace au quai Catherine-Legardeur, le 16 février. Photo Marc Ross | Les 2 Rives ©

L'équipe de Sorel-Tracy, avec le canot #888, a terminé au deuxième rang à la Course de canot à glace au quai Catherine-Legardeur, le 16 février. Photo Marc Ross | Les 2 Rives ©

L'équipe de Sorel-Tracy, avec le canot #888, a terminé au deuxième rang à la Course de canot à glace au quai Catherine-Legardeur, le 16 février. Photo Marc Ross | Les 2 Rives ©

L'équipe de Sorel-Tracy, avec le canot #888, a terminé au deuxième rang à la Course de canot à glace au quai Catherine-Legardeur, le 16 février. Photo Marc Ross | Les 2 Rives ©

L'équipe de Sorel-Tracy, avec le canot #888, a terminé au deuxième rang à la Course de canot à glace au quai Catherine-Legardeur, le 16 février. Photo Marc Ross | Les 2 Rives ©

L'équipe de Sorel-Tracy, avec le canot #888, a terminé au deuxième rang à la Course de canot à glace au quai Catherine-Legardeur, le 16 février. Photo Marc Ross | Les 2 Rives ©

L'équipe de Sorel-Tracy, avec le canot #888, a terminé au deuxième rang à la Course de canot à glace au quai Catherine-Legardeur, le 16 février. Photo Marc Ross | Les 2 Rives ©

La course de canot à glace de Sorel-Tracy, qui s’est déroulée le samedi 16 février, a permis à l’équipe soreloise Aciers Régifab de terminer en deuxième position dans la catégorie Sport, ce qui l’a fait grimper au 4e rang sur 20 équipes au classement général.

L’équipe, composée de Yannick Alie (capitaine), Julie Beaudoin, Marc Germain, Antoine Lagimonière, François Robichaud et Marie-Noëlle Girard, a pris avantage de courser « à la maison », dans un environnement connu, souligne Marie-Noëlle Girard.

« Ça peut nous donner un certain avantage de connaître le terrain, mais quand on arrive dans des courses comme à Québec, où toutes les autres équipes s’y pratiquent, on peut être désavantagés. La particularité cette année ici, c’est que les banquises étaient longues et larges. Il fallait donc beaucoup trotter, ce qui est notre force puisque nous sommes dans une bonne forme physique. Quand on rame, on se repose en quelque sorte, mais il y avait moins de place où ramer ici », explique-t-elle.

Il ne reste que trois courses à la saison des Sorelois. La fin de semaine prochaine, ils se rendront à l’Isle-aux-Coudres avant de courser à Montréal le 2 mars, puis à Québec le 9 mars.

Un succès

L’événement du 16 février, au quai Catherine-Legardeur, a été couronné de succès, souligne Marie-Noëlle Girard, qui a aussi agi comme directrice de la Course. Environ 2000 personnes ont assisté, à un moment ou un autre, aux festivités.

« Les quelque 200 canotiers qui y ont participé nous disent que c’est la course la mieux organisée du circuit. Nous avons un site adapté pour les recevoir. Ils ont apprécié l’animation, les infrastructures et l’accueil. Nous sommes contents de l’achalandage compte tenu de nombreux événements qui se déroulaient en même temps, dont le Festival de la brimbale à Contrecœur », conclut-elle.

image