30 juin 2015
Contrecœur devient un pôle logistique
Par: Sarah-Eve Charland
Le ministre délégué aux Transports et à l’implantation de la Stratégie maritime, Jean D’Amour, a présenté les détails de sa Stratégie le 29 juin. | TC Média - Archives

Le ministre délégué aux Transports et à l’implantation de la Stratégie maritime, Jean D’Amour, a présenté les détails de sa Stratégie le 29 juin. | TC Média - Archives

Le gouvernement du Québec a finalement rendu son verdict. Vaudreuil-Soulanges et Contrecœur seront les pôles logistiques développés par le biais de la Stratégie maritime dévoilée le 29 juin aux intervenants du milieu et aux médias.

Le gouvernement avait clairement annoncé sa volonté d’implanter un pôle logistique à Vaudreuil-Soulanges depuis plusieurs mois. Le premier ministre, Philippe Couillard, a finalement annoncé Contrecœur comme le deuxième site.

Il prévoit une enveloppe de 400 M$ étalés sur cinq ans, dont 100 M$ expressément dédiés à financer des aménagements d’infrastructures publiques liées aux pôles logistiques. L’argent aura pour objectif de soutenir les meilleurs projets permettant l’implantation de ces pôles.

Pour le moment, il est impossible d’estimer ce que Contrecœur recevra. Le gouvernement croit que 11 000 emplois seront créés dans ces deux pôles, dont 1800 emplois directs d’ici 2020.

« On ne sait pas qui va avoir quoi. Il est certain qu’on va travailler fort pour présenter des plans et aller chercher des sous. L’industrie a tout intérêt à venir s’installer ici. Il faut leur donner accès de façon fluide et alléchante », affirme la mairesse de Contrecœur, Suzanne Dansereau.

La Ville de Contrecœur a déjà commencé à discuter avec des entreprises. Elle a identifié, entre autres, la possibilité d’élargir la Montée Lapierre en vue de l’augmentation de l’achalandage dû à l’agrandissement du Port de Montréal.

« Dans un an ou deux, on va voir des choses concrètes se réaliser à Contrecœur », assure Mme Dansereau sans pouvoir en révéler davantage.

L’Administration portuaire de Montréal (APM) a annoncé le projet d’agrandissement de 650 M$ du site de Contrecœur en décembre 2014. Le projet devrait se réaliser d’ici 2021.

Quelques inquiétudes

Même si le député de Verchères, Stéphane Bergeron, s’est dit très heureux d’apprendre la confirmation de la nouvelle, il a manifesté quelques inquiétudes.

« Dans son discours, le premier ministre a déclaré que le développement du site de Contrecœur se fera éventuellement lorsque le Port de Montréal sera prêt. On est en mesure de procéder dès maintenant. Il faut se mettre en branle […] Son annonce ne ressemble pas à la réalité. Il faut que les travaux soient en phase avec ceux de l’agrandissement du Port de Montréal », croit-il.

Durant la même journée, M. Bergeron a fait part de ses inquiétudes au ministre délégué à la Stratégie maritime, Jean D’Amour. « Il s’est montré compréhensif. Il m’a dit qu’il serait en mesure de me rassurer. Il s’est montré très ouvert. »

Le Port de Montréal applaudit l’annonce

« Cette stratégie viendra renforcer le travail de collaboration déjà en cours entre les différents acteurs de l’industrie maritime et de la chaîne logistique, afin de développer des projets concrets porteurs de retombées économiques », a mentionné la présidente-directrice générale de l’APM, Sylvie Vachon, par le biais d’un communiqué de presse.

Le gouvernement du Québec s’est engagé à investir 75 M$ de dollars dans un projet d’amélioration des accès routiers au Port de Montréal.

Le ministre Jean D’Amour a refusé de donner une entrevue au Journal.

Définition d’un pôle logistique

Un pôle logistique est un parc industriel multimodal où l’on regroupe des entreprises et des centres de distribution qui réalisent des activités logistiques permettant aux marchandises de transiter de manière efficiente autant sur le marché national que sur le marché international.

Source : La Stratégie maritime à l’horizon 2030 | plan d’action 2015-2020.

image