18 décembre 2017
Contrecœur demande une ambulance stationnaire sur son territoire
Par: Sarah-Eve Charland

La municipalité de Contrecœur est desservie par le service d’ambulance de Sorel-Tracy actuellement. (Photo: Archives)

La Ville de Contrecœur demandera pour une deuxième fois au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) Montérégie-Centre la présence d’une ambulance stationnaire en tout temps sur son territoire.

Publicité
Activer le son

L’événement du 14 novembre, où un homme de 63 ans est décédé à la suite d’un arrêt cardiaque, aurait incité les élus de la municipalité à réitérer cette demande. Selon le syndicat de la Fraternité des travailleurs et travailleuses préhospitaliers du Québec, l’absence d’ambulance disponible à Sorel-Tracy ce jour-là aurait causé la mort de l’homme.

« Avec le vieillissement et l’augmentation de la population à Contrecœur, il serait pertinent de revoir les quotas d’ambulance dans le secteur, affirme la mairesse, Maud Allaire. Ce que je peux faire, c’est d’exercer une pression et représenter les besoins des citoyens. »

Elle compte écrire une lettre qui sera destinée au CISSS Montérégie-Centre, responsable de la gestion des services d’ambulance, au ministre de la Santé, Gaétan Barrette, ainsi qu’aux députés provinciaux Stéphane Bergeron et Sylvain Rochon.

Les élus ont voté le 5 décembre une résolution semblable à celle adoptée en octobre 2016. À l’époque, ArcelorMittal en avait fait la demande auprès de la municipalité. Le conseil envisageait aussi une augmentation du nombre de travailleurs sur le territoire avec l’agrandissement du Port de Montréal.

Le directeur général d’Alerte-Santé, Claude Girard, assure que la situation du 14 novembre en est une exceptionnelle. Il n’a pas constaté d’augmentation des appels sur le territoire de Contrecœur au cours des dernières années.

Les délais de réponse varient entre 12 et 35 minutes en fonction de la gravité des situations. La moyenne se situe dans les 20 minutes.

La municipalité possède le service de premiers répondants depuis plusieurs années. Il y a deux ans, les pompiers ont été formés afin d’entrer dans la catégorie des premiers répondants de niveau deux. Ils peuvent donc intervenir dans des situations d’anaphylaxie et de traumatologie.

Des effectifs suffisants selon le ministère

« Selon les statistiques d’achalandage, le territoire de Sorel-Tracy, qui inclut Contrecœur, est desservi adéquatement. Ce territoire n’a donc pas été ciblé par le ministère », affirme la responsable des relations avec les médias du CISSS Montérégie-Centre, Martine Lesage.

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a annoncé l’investissement de 28,2 M$ pour améliorer les services préhospitaliers partout en province le 29 novembre. Cela permettra d’ajouter 22 ambulances. La plupart des nouvelles ambulances se retrouveront à Montréal et en Montérégie, mais aucune à Sorel-Tracy et à Contrecœur.

« Chaque année, il y a une évaluation de la situation pour déterminer s’il y a un besoin de rehaussement. Le travail est réalisé en collaboration avec l’entreprise ambulancière et la centrale d’appel », précise Mme Lesage.

Elle ajoute que le CISSS n’a jamais reçu de demande de la part de Contrecœur concernant l’ajout d’une ambulance.

image