20 mars 2018
Demandes déposées au MTQ
Contrecœur a dans sa mire l’amélioration de la sécurité sur la route 132
Par: Julie Lambert

La Ville de Contrecoeur ne perd pas espoir de rendre la route Marie-Victorin plus sécuritaire avec une diminution de vitesse et un feu clignotant. (Photo : Archives)

La Ville de Contrecœur n’a pas laissé tomber son désir de doter la route 132 d’un feu de circulation clignotant à la hauteur de la montée Saint-Roch ni de réduire la vitesse à 50 km/h sur de nouveaux tronçons dans ce secteur. Des demandes ont été déposées une fois de plus au ministère des Transports du Québec (MTQ), le 13 mars.

La mairesse de Contrecoeur, Maud Allaire, avoue ne pas avoir baissé les bras pour obtenir que le MTQ autorise l’implantation d’un feu de circulation sur la route Marie-Victorin, à la hauteur de la montée Saint-Roch. Le conseil a adopté une résolution en ce sens lors de la dernière assemblée publique.

« À chacun de mes mandats, j’ai profité des interventions des citoyens inquiets pour relancer cette demande qui est vraiment importante pour la municipalité. Une citoyenne nous a demandé de le faire alors on a relancé le dossier. On attend une réponse du MTQ. Cela devrait prendre plusieurs semaines », explique Mme Allaire.

La première demande a été faite en 2002. Un accident impliquant un autobus de transport adapté avait fait une victime. La Ville trouvait que cette solution permettrait de sécuriser le secteur. Sans réponse positive du ministère, elle a retenté sa chance en septembre 2013 et en juillet 2015.

Réduction de la vitesse

Ce sera donc la quatrième fois que le conseil municipal tente d’améliorer la circulation dans ce secteur.

« Le feu clignotant permettrait d’attirer l’attention des automobilistes sur l’intersection et les forcerait à ralentir. C’est réellement un endroit critique. Ce qu’on souligne au ministère, c’est le changement du secteur depuis les dernières analyses effectuées alors qu’on a eu plusieurs développements résidentiels », assure Mme Allaire.

Certains changements ont été effectués au cours en août 2013, dont la réduction de la vitesse de 90 km/h à 70 km/h dans certains secteurs (voir tableau). Ces modifications faisaient suite à une étude de sécurité du ministère des Transports du Québec réalisée en 2011 et 2012.

La mairesse mentionne que le ministère a d’ailleurs procédé à des améliorations chaque fois qu’une demande de la municipalité a été envoyée.

Le conseil municipal a aussi demandé à ce que le MTQ impose une limite de vitesse de 50 km/h sur la route Marie-Victorin, entre les rues des Hirondelles et des Malards et de 70 km/h entre la 10e Avenue et la montée Saint-Roch pour complètement enlever toute dangerosité pour ses résidents.

Cette fois-ci pourrait être la bonne, pense la mairesse qui est très optimiste.

« Les gens ont tendance à accélérer puisque la zone change de vitesse, mais il y a des rues résidentielles où certaines personnes tournent. Il y a des dépassements et les gens doivent tourner dans un angle particulier. Nous avons beaucoup de citoyens, de cyclistes et de résidents qui empruntent cette route. On veut la rendre plus sécuritaire. »

Secteurs où la vitesse a été réduite sur la route 132 à Contrecœur

– de 210 mètres à l’est de la rue des Malards jusqu’à l’intersection de la 10e Avenue

– de l’intersection avec la montée Saint-Roch jusqu’à une distance de 1,6 km à l’est de la rue de la Pinière.

image