10 septembre 2018
Conférence «La peur de passer pour des sauvages» à la Société historique
Par: Jean-Philippe Morin

La conférence «La peur de passer pour des sauvages», organisée par la Société historique Pierre-De Saurel, sera donnée le mardi 18 septembre, à 19h au 6a, rue St-Pierre à Sorel-Tracy.

La colonisation française en Amérique du Nord s’est caractérisée par un modèle métis de relations avec les Autochtones dont les cultures ont inspiré la critique sociale de l’occident. Après la Conquête et la cession de 1763, les francophones ont refoulé la part amérindienne en eux afin de réclamer des droits identitaires à titre de civilisés.

Outre une longue histoire commune et une profonde interinfluence; ils partageaient également avec les Autochtones un statut analogue de «nation enfant» ayant été conquise. Placés dans la position ambiguë de colonisateurs colonisés, ils se sont définis dans le seul héritage de la France en justifiant leur proximité avec les Amérindiens par leur mission civilisatrice.

Le Canada français serait géographiquement d’Amérique, mais non pas culturellement parce que, selon ses élites, sans créolité. La peur de passer pour des Sauvages serait constitutive de la honte de soi.

Le conférencier est Denys Delâge, professeur émérite au Département de Sociologie, Université Laval. Membre de la Société des Dix, il est spécialiste d’histoire des Autochtones.

Les tarifs sont de 3$ pour les membres, 5$ pour les non-membres, gratuit pour les membres étudiants et 3$ pour les étudiants non-membres.

image