30 juillet 2021
Communautaire : le candidat Jocelyn Daneau dévoile quatre engagements
Par: Jean-Philippe Morin

Le candidat Jocelyn Daneau entend, s’il est élu le 7 novembre prochain, réduire les inégalités à Sorel-Tracy en réalisant plusieurs actions dans le domaine communautaire. Photo Manning Communication

Le candidat à la mairie de Sorel-Tracy, Jocelyn Daneau, propose quatre nouveaux engagements en lien avec le domaine communautaire afin de contribuer à réduire les inégalités dans la ville.

Publicité
Activer le son

D’abord, M. Daneau promet de négocier un « contrat social » entre Sorel-Tracy et la Corporation de développement communautaire Pierre-De Saurel, lequel fixera les rôles et responsabilités de chacun ainsi que les mécanismes de communication afférents. Selon lui, une bonne entente négociée avec les mécanismes de suivi appropriés est le signe de relations harmonieuses et d’écoute mutuelle.

Deuxièmement, le candidat entendu nommer, au sein de la Ville de Sorel-Tracy, un « administrateur de contrat » pour ce « contrat social ». Lequel sera identifié parmi les conseillers municipaux.

Troisièmement, pour améliorer l’offre de logements sociaux favorisant tous les types de famille, Jocelyn Daneau veut examiner, avec l’Office d’habitation Pierre-De Saurel et d’autres partenaires, le développement de nouveaux modèles d’affaires, notamment dans la recherche d’un meilleur équilibre entre les exigences des investisseurs privés et l’équité envers la population. Il veut aussi doter la Ville de balises quant aux impacts du processus d’embourgeoisement, en particulier dans le cadre de la proposition de développement économique de la promenade des Filles du Roy, lequel vise à réinventer et revitaliser le centre-ville historique de Sorel-Tracy.

Finalement, Jocelyn Daneau propose que les budgets de la ville de Sorel-Tracy attribués au « communautaire » au 31 décembre 2021 seront en proportion et au minimum, maintenus pour 2022 et les années suivantes, sauf en situation extraordinaire.

« Considérant que les inégalités de conditions de vie sont en croissance dans un Québec qui se veut égalitaire, il importe de plus en plus pour les villes d’améliorer ses services et ses relations avec les moins bien nantis. Si en matière de services, l’État et les municipalités offrent le maximum considérant la capacité de payer des citoyens […], il nous faut améliorer les relations que Sorel-Tracy entretient avec le mouvement communautaire », indique M. Daneau, via communiqué.

image