15 décembre 2016
Cassonade est la vedette d’un court métrage d’une agence de publicité
Par: Jean-Philippe Morin
Michel Fournier, maître animalier de Saint-David, a suscité beaucoup de curiosité au carré Royal avec un daim en laisse. | Photo: TC Média – Jean-Philippe Morin

Michel Fournier, maître animalier de Saint-David, a suscité beaucoup de curiosité au carré Royal avec un daim en laisse. | Photo: TC Média – Jean-Philippe Morin

Un daim en laisse entraîné par le maître animalier Michel Fournier, de Saint-David, fait tourner les têtes à Sorel-Tracy. Cassonade, que les enfants ont pu toucher lors du Marché de Noël au carré Royal, a fait partie d’un court métrage tourné à Montréal par l’agence de publicité DentsuBos.

L’agence de publicité, aussi connue sous le nom de Bos avant de se joindre à Dentsu en juin 2012, a imaginé un concept avec un renne pour ses cartes de Noël qu’elle envoie à ses clients et collaborateurs pour leur souhaiter un joyeux temps des fêtes. Ce court métrage d’environ six minutes sera disponible sous peu.

Le renne est d’ailleurs sollicité lorsque les employés reçoivent des appels. Le nez rouge du renne s’allume lorsque le téléphone sonne. La téléphoniste n’a qu’à appuyer sur le nez de Cassonade pour y répondre.

Le court métrage se termine lors d’un banquet où les employés dégustent de la viande et des tomates cerises. Lorsqu’un téléphone sonne, une des tomates cerises allume dans une assiette.

« Et là, les patrons réalisent que les employés mangent le renne, ajoute M. Fournier, en s’esclaffant. C’est vraiment un beau concept, une bonne idée. Le tournage a duré deux jours, mais la vidéo est de quelques minutes. C’était plaisant à tourner. »

Entraîner le daim en public

Michel Fournier entraîne le cervidé depuis la fin de l’été. Parfois, les Sorelois peuvent le voir marcher, avec Cassonade en laisse, sur le boulevard Fiset et au carré Royal, afin que son daim s’habitue aux bruits et aux images d’une vie urbaine. Qu’il s’habitue, par la bande, aux effets d’un plateau de tournage afin qu’il joue un renne dans des publicités de Noël.

Mais en raison de la température peu clémente cet automne, Michel Fournier n’a pu rendre son daim prêt à temps pour les tournages, vers la fin octobre ou le début novembre. « Il a mouillé pas mal cet automne. C’était difficile de le sortir et ç’a tout retardé le processus », explique l’homme de 55 ans.

D’autres projets

Outre ce tournage et le Marché de Noël du 9 au 11 décembre, Michel Fournier et Cassonade ont d’autres projets. Les 17 et 18 décembre, ils étaient aux Galeries de Saint-Hyacinthe, de midi à 16h, pour que le daim interagisse avec le public et pour des séances de photos.

Puis M. Fournier attend aussi une confirmation pour une présence au Casino de Montréal les 24 et 25 décembre.

« On a eu quelques projets cette année, mais je m’attends à ce qu’il y en ait beaucoup plus l’an prochain. Il aura grossi un peu. Son panache va commencer à sortir. Il ne faut pas que j’arrête mon travail avec lui pour ne pas qu’il perdre ses acquis », explique le maître animalier.

Après la période des Fêtes, Cassonade continuera de s’amuser dans le même enclos qu’un alpaga. Michel Fournier, de son côté, continuera d’entraîner toutes sortes de «bibittes», comme il les appelle, pour les rendre plus malléables. « J’entraîne tous les animaux, de la souris au tigre », nous avait-il dit, en août dernier.

image