13 novembre 2018
Sainte-Victoire-de-Sorel
Cafouillage dans l’octroi d’un contrat de déneigement au parc Pierre-Arpin
Par: Julie Lambert

Les membres du conseil de Sainte-Victoire-de-Sorel ont dû reprendre un appel d'offres pour le déneigement du parc Pierre-Arpin après des erreurs dans le processus. (Photo : Julie Lambert)

Les membres du conseil municipal de Sainte-Victoire-de-Sorel ont dû reprendre à zéro le processus d’octroi d’un contrat de déneigement au parc Pierre-Arpin après que des compagnies se soient plaintes de ne pas avoir été contactées pour participer à l’appel d’offres public conclu en octobre dernier.

Dans le journal municipal Les Plumes du mois d’octobre, on peut lire que les membres du conseil ont pris connaissance de deux soumissions lors de l’assemblée publique du 2 octobre pour le déneigement du parc, du stationnement et de la patinoire pour l’hiver 2018-2019.

Elles ont été déposées par Déneigement Ste-Victoire (2 299,50$ taxes incluses) et Déneigement MC Jack (1 954,58$ taxes incluses). Le contrat a été accordé au plus bas soumissionnaire, soit Déneigement MC Jack lors du conseil municipal.

Le maire de Sainte-Victoire-de-Sorel, Michel Aucoin, a toutefois exercé son droit de veto sur les soumissions du déneigement quelques jours plus tard, soit le 10 octobre à 13h30. Interrogé par le journal Les 2 Rives sur la période de temps entre la décision du conseil et l’enregistrement de son droit de veto, le maire a été avare de commentaires. « On l’a fait sur le tard, mais on l’a fait comme ça. Qu’est-ce que tu ceux que je te dise? », a-t-il réagi.

La directrice générale, Stéphanie Dumont, a souligné de son côté que ce sont les procédures normales suivant le conseil municipal qui expliquent le long délai. « Le maire peut poser son droit de veto à la suite de la réception du procès-verbal. Donc, il y a eu la tenue de l’assemblée, la réception du procès-verbal et il a été envoyé au conseil. Le temps que le maire en prenne connaissance, il y a eu aussi la longue fin de semaine de l’Action de grâce », mentionne-t-elle.

Reprendre à zéro

Lors de la dernière assemblée publique le 5 novembre, le conseil a abrogé sa résolution et a décidé de procéder à un nouvel appel d’offres. C’était la première année que la Municipalité procédait de cette façon puisque le contrat a toujours été octroyé de gré à gré à Déneigement Ste-Victoire.

Les conseillers souhaitaient cette année voir les autres possibilités. Toutefois lors du premier appel d’offres, certaines erreurs ont été commises et le conseil a reçu des plaintes de compagnies qui n’ont pas été contactées.

« Cela a toujours été le même qui a eu le contrat depuis l’existence du chalet. C’est certain que lui s’attendait à l’avoir, mais on veut être transparents et l’offrir à tout le monde. On l’a fait trop vite, il y a plusieurs personnes qui n’ont pas pu soumissionner. On va le faire comme il faut et on va prendre la bonne décision, comme ça tout le monde va être content », a assuré le maire.

« On a demandé un avis juridique à un avocat, a ajouté la conseillère municipale Pascale Poulin. Nous voulions être certains de faire la bonne procédure. » Questionné par un citoyen sur l’urgence de prendre cette décision la première fois, le maire n’avait pas de réponse.

Les prochaines soumissions devront être faites au moyen d’un bordereau de soumission, ce qui n’a pas été fait la première fois puisque les compagnies avaient été contactées par téléphone. Le document sera disponible au bureau municipal ou sur le site web de la Municipalité. Les soumissions devront être remises dans une enveloppe cachetée et adressée à la municipalité de Sainte-Victoire-de-Sorel. Les soumissions seront acceptées jusqu’au 26 novembre et seront ouvertes publiquement le même jour.

image