21 juin 2019
Première expérience en séries pour l'attaquant des Islanders de New York
« Ça s’est joué par des détails » – Anthony Beauvillier
Par: Jean-Philippe Morin

Anthony Beauvillier a répondu aux questions de notre journaliste avant de prendre part à la 12e Classique de golf Beauchemin-Fleury-Beauvillier, au Club de golf Les Dunes de Sorel-Tracy, le 21 juin. Photo Jean-Philippe Morin | Les 2 Rives ©

Anthony Beauvillier a pris le temps de signer des autographes avant sa ronde de golf. Photo Jean-Philippe Morin | Les 2 Rives ©

Deux grands fans d'Anthony Beauvillier, résidant à Saint-Amable, sont venus rencontrer le hockeyeur à Sorel-Tracy.

Pour la première fois depuis le début de sa jeune carrière, le Sorelois Anthony Beauvillier a goûté aux séries de la Ligue nationale de hockey cette année (LNH). En marge de la Classique de golf Beauchemin-Fleury-Beauvillier le 21 juin, l’attaquant des Islanders s’est dit pleinement satisfait de sa dernière saison.

« Ç’a été une saison positive dans l’ensemble. C’était une belle expérience d’entrer en séries », souligne-t-il d’entrée de jeu.

Les Islanders ont en effet récolté 103 points cette année, ce qui est bon pour le quatrième rang dans l’Association de l’Est. L’arrivée du directeur général Lou Lamoriello, mais surtout de l’entraîneur Barry Trotz, nommé entraîneur de l’année dans la LNH le 19 juin, a joué pour beaucoup, croit Beauvillier.

« [Barry Trotz] a amené beaucoup de confiance, beaucoup d’expérience. Il a beaucoup de vécu dans la ligue. Son message était vraiment clair pour tout le monde. Tout le monde a suivi son plan de match à la lettre. Son plan de match était simple et précis. Le changement d’air a été bénéfique pour tout le monde avec l’arrivée du nouveau DG et des entraîneurs », lance-t-il.

D’un côté individuel, Beauvillier a complété sa troisième saison avec les Islanders avec 18 buts et 10 passes en 81 matchs. S’il avait un certain impact offensivement lors de certaines rencontres, il a surtout été relégué au troisième trio en fin de d’année.

« J’ai connu des hauts et des bas. C’était une saison d’apprentissage, mais dans l’ensemble, je suis satisfait de ce que j’ai apporté à l’équipe », évoque-t-il.

Parcours en deux temps en séries

En première ronde des séries éliminatoires, personne ne s’attendait à ce que les Islanders balaient les Penguins de Pittsburgh. Pourtant, c’est ce qui est arrivé, surtout grâce au premier match gagné en prolongation, à domicile.

« La confiance et le momentum, parfois, peuvent faire bien des choses! Tout semblait tourner de notre côté. Même nous, on s’attendait à une longue série », explique le Sorelois.

La situation inverse s’est toutefois produite la ronde suivante, alors que les Hurricanes de la Caroline ont balayé la formation new-yorkaise. Difficile à expliquer pourquoi un tel scénario s’est produit, encore une fois.

« Ç’aurait pu tourner d’un bord comme de l’autre. Ça s’est joué par des détails. Autant contre Pittsburgh que contre la Caroline, le premier match de chaque série a été gagné en prolongation. Si on gagnait le premier match, le scénario aurait pu être différent. C’est ça le hockey des séries. On ne s’est pas fait dominer tant que ça, on a manqué beaucoup de chances », croit-il.

Pour l’an prochain

L’attaquant de 22 ans, qui est agent libre sans compensation, devrait recevoir une offre qualificative des Islanders sous peu. Il veut être de retour avec l’équipe et avoir un impact immédiat dès le début de la saison.

« On a encore le même objectif, soit d’accéder aux séries. À ce moment, tout peut arriver. On veut avoir le même genre de saison. Il nous reste encore des choses à prouver, soit d’être constant à faire les séries chaque année. Le rêve ultime, ça reste de soulever la Coupe. »

D’un point de vue individuel, il ne veut pas se fixer un objectif de buts ou de points. « C’est tout le temps d’en faire plus chaque année. Dans une saison, il peut y avoir des périodes de 20 matchs où tu fais des points chaque soir, puis les 20 suivants, ça va moins bien. Le but reste de progresser chaque année », conclut-il.

Au cours des prochains mois, il profitera de son été à Montréal pour se reposer avec sa famille et ses amis avant de reprendre l’entraînement pour la prochaine saison.

image