23 décembre 2020
Budget fortement en hausse à Saint-Roch-de-Richelieu
Par: Jean-Philippe Morin

Le maire Alain Chapdelaine a voulu diminuer l’impact fiscal des citoyens en baissant le taux de taxes. Photo Simon Ménard

La croissance marquée par la municipalité de Saint-Roch-de-Richelieu en 2020 est reflétée dans son budget 2021, adopté le 15 décembre. Toutefois, peu de citoyens verront leur compte de taxes affecté.

Publicité
Activer le son

En raison d’un record de transactions immobilières cet été et d’un important ajout d’unités d’habitation sur le territoire, le budget de Saint-Roch-de-Richelieu est passé de 2 904 777 $ en 2020 à 3 158 182 $ en 2021, une hausse de 8,5 %.

Toutefois, le nouveau rôle d’évaluation, qui n’avait pas été adopté depuis six ans, fait bondir la valeur des maisons de 21,4 % en moyenne à Saint-Roch-de-Richelieu. Ce sont surtout les terres agricoles qui ont augmenté en valeur, de l’ordre de 72 %.

« Malgré ces hausses importantes, on a approché le budget pour ne pas que les citoyens aient des hausses de plus de 2 % sur leur compte de taxes en cette année difficile. On a réussi à ce que 64 % de nos citoyens obtiennent soit une baisse ou une hausse de moins de 2 %. Avec le nouveau rôle et la valeur des maisons en forte hausse, il était malheureusement impossible de réaliser ce souhait pour l’ensemble des citoyens », a commenté le maire Alain Chapdelaine, lors de l’adoption du budget.

Ainsi, afin de faire diminuer le fardeau des citoyens, le taux de taxes foncières est passé de 0,84 $ par 100 $ d’évaluation à 0,70 $. Il a été envisagé de séparer le taux agricole du taux résidentiel comme plusieurs municipalités de la MRC de Pierre-De Saurel l’ont fait. Toutefois, comme Saint-Roch ne compte que 14 % de terres agricoles sur son territoire, elle a laissé tomber l’idée.

Parmi les projets d’envergure prévus en 2021 au Plan triennal d’immobilisations, on note entre autres des travaux d’infrastructures dans des rues, la construction de la caserne du Service de sécurité incendie (436 000 $), qui est toutefois subventionnée à 65 % par Québec ainsi que la rénovation de la mairie (10 000 $) et du chalet des loisirs (50 000 $).

Le conseil prévoit aussi, en 2023, implanter un toit sur la patinoire extérieure. Il a prévu 200 000 $ pour réaliser ce projet grâce à un règlement d’emprunt et une subvention.

image