16 juillet 2015
Bosses sur l’autoroute 30 : les travaux auront lieu comme prévu
Par: Julie Lambert
Une importante bosse s’est formée sur l’autoroute 30 le 12 juillet dernier et d’autres pourraient se former d’ici la fin de l’été, confirme le ministère des Transports du Québec. | Photo: TC Média – Pascal Cournoyer

Une importante bosse s’est formée sur l’autoroute 30 le 12 juillet dernier et d’autres pourraient se former d’ici la fin de l’été, confirme le ministère des Transports du Québec. | Photo: TC Média – Pascal Cournoyer

Après que l’état de l’autoroute 30 ait fait les manchettes cette semaine en raison de la formation de bosses sur sa chaussée, le ministère des Transports ne devancera pas les travaux qui débuteront dès la fin de l’été comme prévu.

Le ministère des Transports (MTQ) a annoncé la réfection complète de l’autoroute dans son plan d’infrastructures 2015-2017. Des travaux majeurs, estimés entre 10 M$ et 25 M$, seront effectués entre Saint-Roch-de-Richelieu et Sorel-Tracy.

Ils auront lieu au cours de l’été et s’étaleront sur quatre ans. Les employés travaillent actuellement à préparer les appels d’offres qui devraient être lancés dans les prochaines semaines.

Selon le porte-parole du MTQ, Benoît Lachance, l’échéancier suit son cours. La réfection de l’autoroute 30 devrait débuter par des travaux à la fin de l’été 2015 en direction ouest entre les kilomètres 133 et 137. En 2016, ce sera le côté est entre les kilomètres 137 et 133 où auront lieu les travaux.

« Nous n’avons pas encore déterminé les travaux pour 2017 et 2018, mais des interventions seront effectuées entre les kilomètres 127 et 133, souligne M. Lachance. Les deux premières années, nous pouvons assurer que la circulation sera maintenue tout au long des travaux. »

Chaussée problématique

Construit au début des années 1970, le tronçon a été réalisé selon les normes de construction de l’époque. Ces dernières permettaient l’utilisation de dalles de béton de plus de six mètres, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui, souligne le porte-parole.

« La problématique sur l’autoroute 30 entre Sorel-Tracy et Contrecœur est connue du ministère. Les dalles de béton utilisées lors de sa construction réagissent à l’effet de la chaleur et du froid. Certaines éclatent lors de changements de température extrêmes comme nous avons connu dernièrement », explique-t-il.

Le MTQ reconnaît que cette longueur n’est plus acceptable et qu’elle rend la chaussée plus fragile aux éclatements. Ce fût le cas le 12 juillet dernier alors qu’un tronçon de l’autoroute 30 a dû être fermé à la hauteur de la montée Saint-Roch en direction de Sorel-Tracy en raison d’une dalle de béton qui a éclaté causant une importante bosse sur la chaussée.

L’autoroute a été fermée dans le secteur de la montée Saint-Roch, vers 20h dimanche, sur 11 kilomètres (entre les kilomètres 126 et 137) en direction est pour qu’une équipe du ministère des Transports procède à des travaux temporaires.

Les automobilistes empruntant l’autoroute ont été déviés vers la route 132 pour se diriger vers Sorel-Tracy. Les travaux étaient terminés le 14 juillet en fin de journée.

L’état de la chaussée inquiète les élus

Le député de Richelieu Sylvain Rochon trouve inquiétant et dangereux l’état de la chaussée après que des bosses se soient formées sur l’autoroute 30. Le gouvernement devrait entamer les travaux rapidement, soutient-il, au contraire d’autres maires de la région.

Le député a parlé avec sa collègue Martine Ouellet, porte-parole de l’opposition officielle en matière des transports, afin de faire des pressions sur le gouvernement dans ce dossier au cours des prochaines semaines.

« Nous devons convaincre le gouvernement d’aller immédiatement de l’avant avec les travaux de réfection. Cet événement confirme qu’il ne faut pas seulement des travaux de surface. Il ne fait suite à aucun phénomène météo particulier. C’est inquiétant. On ne peut plus attendre, il en va de la sécurité des usagers », affirme-t-il.

Il demande donc au ministre des Transports de lancer les travaux déjà programmés à la fin de l’été cette année. Une demande qui n’est pas nécessaire selon le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin.

Lui-même a eu une rencontre il y a quelques mois avec le ministère pour discuter du projet de reconstruction complète de l’autoroute 30. M. Péloquin pense que les étapes sont bien entamées et qu’au lieu de mettre de la pression, on devrait plutôt se réjouir de voir se réaliser ce projet tant attendu.

« Les demandes ont toujours été là puisque la Ville a longtemps signalé son besoin. Le mauvais état de l’autoroute sera bientôt du passé. Réjouissons-nous, on sait que ça va se faire. Le MTQ travaille sur son échéancier », croit-il.

Le préfet de la MRC de Pierre-De Saurel et maire de Saint-Roch-de-Richelieu, Claude Pothier, est également d’avis qu’on doit laisser le ministère faire son travail.

S’il est désolé pour les utilisateurs qui ont eu des répercussions de ces travaux réalisés une fois de plus en état d’urgence, il pense que le dossier doit suivre son cours.

« Le ministère a des étapes à suivre, des budgets à respecter. Il a reconnu notre problématique sur l’autoroute 30 et veut résoudre notre problème. Nous aurons notre réfection, c’est sûr que le plus tôt sera le mieux, mais il faut accepter la situation puisque ce sera fait dans les prochaines années », conclut-il.

image