16 décembre 2020
Bilan de session parlementaire : Plamondon veut continuer de prioriser le Québec
Par: Jean-Philippe Morin

Louis Plamondon, député de Bécancour–Nicolet–Saurel. Photothèque | Les 2 Rives ©

En cette fin de session parlementaire, le député de Bécancour–Nicolet–Saurel, Louis Plamondon, veut continuer à mettre de la pression sur le gouvernement Trudeau sur plusieurs dossiers pour l’année 2021, pour qu’il hausse ses transferts en santé et qu’il applique la Charte de la langue française aux entreprises de compétence fédérale.

Publicité
Activer le son

« Le Bloc va continuer de se battre pour qu’Ottawa, en pleine COVID, fasse sa part pour notre personnel soignant avec un soutien financier durable. Nous allons surveiller le déploiement de la vaccination. Nous allons nous assurer que Justin Trudeau ne se serve pas du déficit comme d’une marge de crédit pour des promesses électorales. Nous allons débattre de nos projets de loi sur la gestion de l’offre, la protection du français, les changements climatiques, l’intégration harmonieuse des nouveaux arrivants, le soutien de l’assurance-emploi aux personnes malades et plusieurs autres. Nous allons porter les priorités des Québécois. Je vous l’annonce en primeur : le printemps va être chaud », indique Louis Plamondon dans un communiqué de presse.

Le député a également fait état de quelques réalisations du Bloc Québécois en 2020. Le parti a entre autres fait adhérer la Chambre des communes au consensus en faveur d’une hausse immédiate, durable et sans condition des transferts en santé.

Il a aussi déposé deux projets de loi pour promouvoir le français en rendant sa connaissance suffisante obligatoire pour obtenir la citoyenneté au Québec et en faisant appliquer la loi 101 aux entreprises de compétence fédérale.

Parmi ses autres réalisations, le Bloc a mis de la pression pour qu’un première chèque d’aide soit donné aux aînés et que les agriculteurs soient indemnisés concernant les brèches dans la gestion de l’offre. Louis Plamondon a également déposé un projet de loi afin d’interdire toute future brèche dans la gestion de l’offre.

Le Bloc est aussi intervenu en matière de liberté d’expression, d’éthique, d’environnement, d’aide aux entreprises et pour le remboursement des billets d’avion.

image