15 juin 2016
Bientôt des gardiens géants pour valoriser le milieu rural
Par: Stéphane Martin
Les élèves de l’école primaire de Sainte-Victoire-de-Sorel découvrent comment planter, entretenir et tisser le saule. | Photo: Stéphane Martin

Les élèves de l’école primaire de Sainte-Victoire-de-Sorel découvrent comment planter, entretenir et tisser le saule. | Photo: Stéphane Martin

Les élèves de l’école primaire de Sainte-Victoire-de-Sorel découvrent comment planter, entretenir et tisser le saule. | Photo: Stéphane Martin

Les élèves de l’école primaire de Sainte-Victoire-de-Sorel découvrent comment planter, entretenir et tisser le saule. | Photo: Stéphane Martin

Les élèves de l’école primaire de Sainte-Victoire-de-Sorel découvrent comment planter, entretenir et tisser le saule. | Photo: Stéphane Martin

Les élèves de l’école primaire de Sainte-Victoire-de-Sorel découvrent comment planter, entretenir et tisser le saule. | Photo: Stéphane Martin

La MRC Pierre-De Saurel a usé d’imagination afin de valoriser certaines municipalités rurales et d’augmenter le sentiment d’appartenance aux jeunes qui y habitent. Bientôt, des épouvantails géants seront implantés dans certaines municipalités.

Par Stéphane Martin

À l’automne dernier, un concours de design rural était lancé afin de bonifier l’expérience du géorallye touristique La Virée Champêtre. Ce circuit touristique permet de faire découvrir sept municipalités de la région en prenant un départ à la Maison des Gouverneurs de Sorel-Tracy.

Ainsi, cinq épouvantails géants, appelés Les Gardiens, verront bientôt le jour sur les territoires de Sorel-Tracy, Sainte-Victoire-de-Sorel, Yamaska et Massueville. Cette dernière aura droit à deux structures puisqu’elle est considérée comme étant le berceau de la route des épouvantails. Ces structures sont composées de métal et de saules. Ils représentent l’esprit protecteur et rassembleur de chaque village.

Les élèves des écoles primaires ont été mis à contribution dans ce projet. « Afin de sensibiliser les jeunes à la plantation, bien leur faire comprendre ce qu’est le saule et comment l’entretenir, nous leur faisons planter de petites boutures, le long d’une clôture dans la cour d’école. Avec le temps, ils apprendront le tressage du saule et l’habillage de structures », explique le responsable du projet, Pierre Moro-Lin.

Le projet propose de renforcer cette union entre les éléments conçus par l’homme et ceux de la nature. La structure métallique symbolise les constructions de l’industrie, permanente et stable. L’aspect végétal suggère la vie, l’évolution et le changement au fil des saisons. D’ailleurs, ces œuvres se transformeront avec le temps, ce qui devrait inciter les gens à revenir les admirer.

« Ces cinq épouvantails géants deviendront un attrait touristique. Ici on ne voit pas les épouvantails comme l’objet qui repousse, mais qui rassemble. C’est comme des totems, des protecteurs, c’est pour cela qu’on les appelle les gardiens de la municipalité », renchéri M. Moro-Lin.

La mise en place de ces structures se fera au mois de juillet. Les gens pourront les admirer dès le mois d’août, mais l’inauguration officielle est prévue en octobre afin que les plantations puissent atteindre leur pleine maturité et rendre le visuel attendu au départ du projet.

image