12 mars 2021
Beaucoup d’offres d’emploi dans la région de Sorel-Tracy
Par: Alexandre Brouillard

Plusieurs emplois sont disponibles dans le domaine métallurgique. Photothèque | Les 2 Rives ©

Suzy Lemay, agente de soutien développement et service aux entreprises à L’Orienthèque, affirme que plusieurs entreprises de la région cherchent à combler des emplois. Photo gracieuseté

Alors que le taux de chômage est au plus haut depuis août 2020, plusieurs emplois sont disponibles dans la région de Sorel-Tracy. Si bien que des entreprises peinent à pourvoir leurs postes vacants.

Publicité
Activer le son

« À L’Orienthèque, en janvier et en février, nous avons reçu plus d’une centaine de demandes d’affichage de différents postes disponibles dans la région de Sorel-Tracy. Que ce soit des emplois de commis d’épicerie, d’adjointe administrative, d’électromécaniciens, de conseillers à la clientèle ou de journaliers, il y a plusieurs postes à combler dans différentes entreprises qui œuvrent dans des milieux assez variés », affirme Suzy Lemay, agente de soutien développement et service aux entreprises à L’Orienthèque.

Mme Lemay affirme que le nombre d’offres d’emploi publiées en février sort de l’ordinaire. « Seulement au mois de février, c’est plus d’une soixantaine d’offres d’emploi. Nous avons reçu beaucoup d’appels d’employeurs qui nous expliquent avoir beaucoup de difficulté à trouver des employés. Si bien qu’ils doivent renouveler leur annonce d’emploi sur notre site web », explique-t-elle.

Malgré que plusieurs emplois sont à combler, le taux de chômage est au plus haut depuis août 2020, soit à 8,8 %. « Je crois que cela s’explique par le fait que plusieurs chômeurs attendent tout simplement que leur secteur d’emploi recommence. Ici, je pense aux restaurateurs, aux gens du domaine du spectacle et même aux commerçants. Bref, tous les domaines d’activités impactés par les mesures sanitaires mises de l’avant par le gouvernement. Ces personnes n’ont surement pas envie de changer de domaine d’emploi », explique Mme Lemay.

Alors que certains employeurs de la région cherchent massivement de nouveaux employés, Suzy Lemay ajoute que plusieurs entreprises sont de plus en plus flexibles au niveau de leurs exigences concernant des emplois plus techniques qui nécessitent une formation. « Beaucoup d’employeurs engagent maintenant des apprentis pour les former eux-mêmes à l’interne. Ils peuvent ainsi graduellement intégrer leurs nouveaux employés », affirme-t-elle.

Malgré la difficulté de certains employeurs à combler des postes, Mme Lemay admet que ces derniers veulent s’assurer de trouver les bons candidats. « Bien que des employeurs sont ouverts à l’idée d’engager des apprentis, ils ne veulent pas non plus embaucher un candidat qui ne possède pas la formation requise ou qui ne connaît rien du domaine du travail en question », explique-t-elle.

S’adapter à la pandémie

Lors de la dernière année, afin de continuer d’offrir ses différents services, L’Orienthèque s’est adaptée aux restrictions imposées par la pandémie en offrant des services en ligne aux employeurs ainsi qu’aux gens qui cherchent un travail.

« Malgré la pandémie, nous tentons de répondre aux exigences de nos clients. Nous organisons des activités de recrutement en ligne, c’est une alternative intéressante pour nous. Nous devions absolument nous adapter, c’était le mot d’ordre », mentionne Suzy Lemay.

image