10 décembre 2020
Bilan de la saison 2020 au Centre multifonctionnel Richardson
Beaucoup de participants, peu de spectateurs aux compétitions équestres
Par: Alexandre Brouillard

Grâce à la collaboration de l’Institut national de Santé publique du Québec et de Cheval Québec, la Société d’Agriculture de Richelieu a tenu huit compétitions équestres en 2020. Photo gracieuseté/SAR

Malgré la pandémie de la COVID-19, la Société d’Agriculture de Richelieu a réussi à produire, cet été, huit compétitions équestres provinciales au Centre multifonctionnel Richardson (CMR). Beaucoup de participants ont pris part aux événements, mais peu de spectateurs y étaient.

Publicité
Activer le son

Malgré la situation hors de l’ordinaire et un calendrier écourté, les compétiteurs étaient du rendez-vous. « Les gens avaient hâte! Il y avait donc une grosse clientèle. Pour certaines compétitions, il y avait plus d’achalandage qu’habituellement et pour d’autres, le nombre de participants était normal », précise le directeur général de la Société d’Agriculture de Richelieu, Marco Lavallée.

Initialement, 19 compétitions étaient prévues au calendrier de la saison 2020. Toutefois la pandémie est venue chambouler les projets. Malgré cela, le directeur général se dit heureux d’avoir été capable de tenir huit compétitions au CMR. « Nous avons commencé les compétitions équestres le 15 juillet, lorsque la Santé publique nous l’a permis. Au moins, nous avons pu tenir des compétitions jusqu’à la fin du mois de septembre », explique le directeur général.

Afin de pouvoir tenir ces huit compétitions équestres, toute l’équipe de la Société d’Agriculture a dû travailler sans relâche pour être en mesure de présenter des événements sécuritaires pour l’ensemble des participants. Des adaptations avaient donc été apportées au CMR pour limiter le risque de transmission entre les participants et avec les membres de l’équipe.

Mis à part pour deux compétitions, Marco Lavallée ne se dit pas trop surpris d’avoir accueilli beaucoup de compétiteurs. « En temps normal, nous sommes pas mal toujours à pleine capacité pour chaque compétition. C’est très populaire et ça attire beaucoup de gens. Nous étions toutefois très contents de pouvoir tenir huit compétitions en 2020 », mentionne-t-il.

Peu de spectateurs dans les gradins

À cause de la pandémie, la Société d’Agriculture de Richelieu pouvait seulement accueillir 50 spectateurs dans les estrades du CMR. « C’était la limite. Ces personnes devaient en tout temps porter leur masque et respecter la distanciation sociale. Nous avions également plusieurs normes sanitaires dans nos écuries », explique Marco Lavallée.

Toutes ces précautions ont été mises en place avec l’aide de la Santé publique et de Cheval Québec qui nous ont transmis des protocoles. « Ce coup de main nous a permis de tenir nos compétitions avec quelques spectateurs jusqu’en septembre. Ce qui nous a rendus très heureux », précise le directeur général.

Une aide financière précieuse

Malgré l’année difficile, plusieurs commanditaires ont tout de même décidé de verser leur commandite à la Société d’Agriculture de Richelieu. C’est entre autres le cas de Sorel-Tracy Nissan qui a investi une somme de 125 000 $ sur une période de cinq ans. Cet argent est affecté principalement pour l’amélioration et la réfection des installations du Centre multifonctionnel Richardson.

image