3 juin 2015
Baisse de 22% de la criminalité dans la région
Par: Julie Lambert
La criminalité a diminué de 22% cette année dans la région en raison de la résolution de nombreux crimes contre la propriété selon les données dévoilées par la SQ, le 3 juin dernier. Sur la photo, le directeur du poste de la SQ, Luc Pellerin et le président du comité de Sécurité publique, le maire Michel Péloquin. | Photo: TC Média - Julie Lambert

La criminalité a diminué de 22% cette année dans la région en raison de la résolution de nombreux crimes contre la propriété selon les données dévoilées par la SQ, le 3 juin dernier. Sur la photo, le directeur du poste de la SQ, Luc Pellerin et le président du comité de Sécurité publique, le maire Michel Péloquin. | Photo: TC Média - Julie Lambert

Alors que la criminalité était en baisse de 4,6% en 2013-2014, elle a connu une diminution fulgurante de 22% cette année dans la région.

Les nouvelles données compilées du 1er avril 2014 au 31 mars 2015, dévoilées aujourd’hui, montrent que le taux de criminalité s’est amélioré cette année.

Ce sont surtout les diminutions dans les crimes contre la propriété (23,2%) et des autres crimes (20,5%) qui expliquent ces résultats très satisfaisants, mentionne le directeur du poste de la SQ, Luc Pellerin.

Parmi les crimes contre la propriété où les baisses les plus marquées ont été observées, on compte les introductions par infraction qui sont passées à 182 au lieu de 281 en moyenne dans les quatre dernières années.

Selon M. Pellerin, les crimes contre la propriété sont ceux qui inquiètent le plus les citoyens et auxquels les policiers s’attardent chaque année.

« Ce sont les pires crimes pour les gens. Des personnes entrent dans leur maison et touchent à leurs effets personnels. La baisse est surtout due à des arrestations qui ont permis de résoudre plusieurs crimes et d’arrêter ceux qui les perpétraient. La présence des policiers dans différents endroits ciblés a aussi permis de dissuader des gens de commettre des crimes. »

Les méfaits ont d’ailleurs diminué, passant de 260 en moyenne au cours des quatre dernières années à 194. Les vols de véhicules sont passés de 86 à 67 lors de la même période.

Pour les crimes contre la personne, une seule baisse notable a été enregistrée dans le nombre de voies de fait, soit 223 au lieu de 262 en moyenne depuis 2011.

« Nous avons été plus visibles et nous avons pris des gens en flagrant délit. Le vieillissement de la population et l’évolution des crimes qui tendent à aller vers l’Internet favorisent la baisse de la criminalité », explique le directeur du poste sorelois.

Une prévention payante

Concernant les autres crimes, le nombre de dossiers pour possession de stupéfiants a augmenté de 110 en 2013-2014 à 130 en 2014-2015. Ceux de trafic de stupéfiants sont passés de 16 à 27 pour la même période.

Cette catégorie a subi une hausse de 24,4% cette année, ce qui n’est pas négatif, soutien M. Pellerin.

« Ces chiffres montrent que les policiers ont initié plus de dossiers comme des perquisitions dans le but d’ébranler les vendeurs locaux et dissuader les utilisateurs », souligne-t-il.

M. Pellerin souligne la fierté des policiers. Le comité de Sécurité publique, où siègent plusieurs élus, cadres de la SQ et employé de la MRC, collabore à l’atteinte de ses résultats grâce à l’élaboration de priorités locales chaque année.

Cette année et au cours de la prochaine, les priorités établies sont l’intervention de façon active et ciblée sur le réseau routier, la réalisation de patrouilles préventives dans les lieux publics, la surveillance des véhicules récréotouristiques et la lutte à la production et la culture de cannabis.

Criminalité dans la MRC de Pierre-De Saurel

Catégorie 201-2015 2013-2014
Crimes contre la personne – 13,1% + 3,6%
Crimes contre la propriété – 23,2% – 16%
Autres crimes – 20,4% – 13%
écurité routière – 1,7%
Taux global de la criminalité – 22% – 4,6%
image