21 octobre 2020
Nouveau directeur général du CLD de Pierre-De Saurel
Anthony Savard veut continuer d’aider les entreprises d’ici
Par: Jean-Philippe Morin

Anthony Savard le sait : il a de gros souliers à chausser. Le Sorelois a été nommé pour prendre la place de Josée Plamondon comme directeur général du Centre local de développement (CLD) de Pierre-De Saurel, le 5 octobre. Son objectif demeure le même : aider les entreprises de la région à démarrer ou accroître leurs activités.

Publicité
Activer le son

« Dans les derniers mois, on a surtout mis les efforts pour aider les entreprises à passer à travers la première vague. Notre rôle était davantage axé sur la consolidation des entreprises plutôt que le démarrage », avance le principal intéressé.

Le fait d’avoir remplacé Josée Plamondon à la barre du CLD ne lui met pas de pression, croit-il. « Je vois ça comme un honneur, surtout que c’est elle qui me l’a proposé. On a le même mindset, Josée et moi. On voit le développement économique de la même façon », souligne-t-il.

Une équipe à rebâtir

Âgé de 27 ans, Anthony Savard a complété ses études au HEC en 2015, à Montréal, avant d’accepter un poste au CLD de Pierre-De Saurel. Il y travaille à temps plein depuis 2016 comme conseiller aux entreprises et maintenant comme directeur général depuis quelques jours. Il a été successivement responsable du Mentorat pour entrepreneurs, du Fonds local d’investissement et du Fonds Jeunes promoteurs.

« Je connais bien le milieu et je peux apporter mon aide aux entreprises qui font appel à nos services. En ce moment, notre rôle en est surtout un de facilitateur et nous les dirigeons vers les programmes d’aide appropriés selon leurs besoins », explique M. Savard.

Pour que le CLD soit pleinement fonctionnel, il devra toutefois procéder à l’embauche de deux conseillers aux entreprises dans un avenir rapproché. Un autre conseiller aux entreprises a annoncé son départ au même moment que Josée Plamondon il y a quelques semaines, si bien que l’équipe compte seulement quatre employés au lieu de six.

« Dans les prochaines semaines, je vais occuper à la fois le rôle d’un directeur général et d’un conseiller. Ce sera ma priorité de rebâtir l’équipe et d’être là pour les entreprises dans le besoin », souligne Anthony Savard.

D’autant plus que le rôle des CLD risque d’être accru dans les prochains mois. Lors de sa visite à Sorel-Tracy le 4 septembre dernier, le premier ministre François Legault a soutenu que de l’argent serait investi dans tous les CLD de la province afin qu’ils embauchent du personnel supplémentaire. Le tout dans le but d’aider les projets de moins de 50 000 $ à se développer.

« On voit que le gouvernement accorde de l’importance à ce qu’on fait et c’est encourageant. De notre côté, on va continuer d’être la porte d’entrée des entreprises. Parfois, ce n’est pas une aide financière, mais au niveau technique ou organisationnel. Nous pouvons avoir plusieurs chapeaux », conclut le directeur général.

image