16 mai 2016
Anthony Beauvillier pense déjà à l’an prochain
Par: Deux Rives
Anthony Beauvillier a tout donné pour les Cataractes, qui ont malgré tout dû s’incliner en finale de la LHJMQ. | Photo TC Media – Samuel Duranceau-Cloutier

Anthony Beauvillier a tout donné pour les Cataractes, qui ont malgré tout dû s’incliner en finale de la LHJMQ. | Photo TC Media – Samuel Duranceau-Cloutier

Le capitaine des Cataractes de Shawinigan, le Sorelois Anthony Beauvillier, a vu son équipe s’incliner en cinq matchs face aux Huskies de Rouyn-Noranda en finale de la Coupe du Président la semaine dernière. L’espoir des Islanders de New York souhaite faire le saut dans la Ligue nationale de hockey (LNH) la saison prochaine, mais s’il doit revenir en Mauricie, il tentera de mener son équipe jusqu’aux grands honneurs.

Publicité
Activer le son

Rejoint au lendemain de l’élimination de sa bande, le numéro 91 n’a pas caché être déçu de la tournure des événements. « C’est toujours difficile les premiers jours. Nous avons regardé les nouvelles après la partie et nous avons vu les Huskies célébrer. Ça reste que nous avons accompli quelque chose en atteignant la finale. Rouyn avait une très bonne équipe et de notre côté, nous n’avons pas autant travaillé qu’en demi-finale », a-t-il laissé tomber.

Le bris de la patinoire de l’aréna IamGold a changé le format de la série, alors que des matchs ont eu lieu vendredi, samedi et dimanche. « Je crois que ça a été à leur avantage. Nous nous sommes couchés le samedi avec l’idée que nous allions peut-être jouer le lendemain à 0-0 et nous nous levons et nous apprenons que ce sera 2-1. Nous avons dû composer avec ça. Nous n’avons pas bien sorti. C’est pratiquement comme si nous avions joué un trois en trois. Tu mets toujours la même énergie dans ta préparation. Lorsque le bris est survenu, nous avons attendu pratiquement 1h30 avant de savoir que la rencontre était annulée », s’est-il souvenu.

Au plan personnel, celui qui demeure aujourd’hui à Saint-Hyacinthe a amassé 30 points (15 buts et 15 passes) en séries éliminatoires, bon pour le deuxième rang du circuit. « Au début des séries, je me suis mis beaucoup de pression et ça a été plus difficile. Je me suis compliqué la vie, mais je me suis bien repris dans les trois rondes suivantes. Je pense que j’ai compris comment être un meilleur athlète professionnel. J’ai été chercher de l’expérience avec Équipe Canada Junior et mon camp à New York. J’ai beaucoup observé et aujourd’hui, je prends plus soin de mon corps et je comprends plusieurs choses. Je crois que c’est ce qui m’aide à être constant et qui fait la différence. »

De retour à Shawinigan?

Même s’il concède qu’il aimerait bien évoluer à temps plein dans la grosse pomme la saison prochaine, Beauvillier est conscient qu’il pourrait revenir à Shawinigan. « Je me prépare à un été d’entraînement pour jouer dans la LNH. J’ai ça en arrière de la tête, mais ça reste que comme athlète, tu as toujours des choses à apprendre. Le junior est une ligue de 16 à 20 ans et ce n’est pas parce que j’y ai joué trois saisons que je n’ai plus rien à prouver. Mon objectif sera de lever la Coupe du Président », a-t-il lancé.

L’entraîneur Claude Bouchard sera-t-il de retour à la barre de l’équipe la saison prochaine? « Si Martin Mondou veut mon avis sur la question, Claude aura mon vote. Ça n’a pas été facile avec la venue d’autant de nouveaux visages dans le vestiaire aux fêtes. Nous avions une équipe d’étoiles et les gars ne se connaissaient pas. Nous sommes partis de loin et Claude a fait un bon travail. Il m’a dit qu’il venait diriger les Cataractes et non pas Girard, Beauvillier ou Timashov. Il a eu une approche avec beaucoup d’intensité et a été chercher nos émotions. C’est un excellent motivateur et il a beaucoup d’expérience. »

Le noyau des Cataractes de Shawinigan changera peu au cours de la saison morte. « Nous allons perdre des vétérans, mais c’est partout comme ça. Nous allons avoir la même gang et ce sera vraiment plaisant de la retrouver pour une autre saison. »

image