28 mai 2019
Gestion des tentes oTENTik
Les Amis du canal de Saint-Ours perdent un contrat, mais gagnent un partenariat
Par: Raphaëlle Ritchot

Christiane Genest, directrice des Amis du canal de Saint-Ours, s'est dite déçue de ne pas avoir le contrat de gestion des tentes oTENTik, mais heureuse que l'organisme puisse survivre. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Malgré la pression du maire de Saint-Ours Sylvain Dupuis et du député Louis Plamondon, les Amis du canal de Saint-Ours ne pourront gérer les tentes oTENTik cet été. Si la candidature de l’organisme n’avait même pas été prise en compte la première fois, Parcs Canada a toutefois assuré, lors d’une rencontre le 24 mai, qu’il voulait l’aider à survivre.

Publicité
Activer le son

Rappelons que Parcs Canada n’avait pas daigné considérer le dossier des Amis du canal de Saint-Ours. L’organisme gouvernemental jugeait que les trois étés d’opération équivalaient à un an et demi plutôt qu’à trois ans d’expérience, ce qui était le prérequis pour obtenir le contrat.

C’est dans une rencontre avec la directrice d’Unité des Voies Navigables au Québec de Parcs Canada que la directrice des Amis du canal de Saint-Ours, Christiane Genest, a appris la nouvelle.

La Société de développement multidisciplinaire, SODEM, dont le siège social est situé à Montréal, a donc obtenu le contrat de gestion de tentes oTENTik, ces unités d’hébergement à mi-chemin entre la tente et le chalet rustique.

« Je suis déçue, mais au moins, nous avons obtenu le droit de contester la décision. La firme contre nous était plus apte à remplir les données. Même si nous n’avons pas obtenu le contrat, Parcs Canada m’a certifiée qu’il voulait notre survie », a indiqué Mme Genest.

Dans une réponse envoyée par courriel au journal, Parcs Canada a mentionné que l’appel d’offres qui a été effectué n’est que le processus administratif habituel et que même si le contrat a été octroyé au nouvel opérateur, Parcs Canada avait toujours apprécié le travail des Amis.

« Les Amis animent le site de façon remarquable depuis de nombreuses années avec des activités variées. Parcs Canada souhaite travailler de pair avec les intervenants locaux au maintien de collaborations permettant d’offrir des expériences enrichissantes aux nombreux visiteurs et résidents des municipalités avoisinantes », ont-ils écrit.

Début d’un partenariat

Parcs Canada a donc fixé une prochaine rencontre avec les Amis du canal de Saint-Ours cette semaine pour déterminer comment fonctionnerait ce partenariat.

« Au moins, j’ai vraiment eu l’occasion d’exprimer à Parcs Canada ce qu’ils perdaient en nous refusant le contrat. Maintenant, la bonne nouvelle, c’est qu’ils sont prêts à ouvrir des enveloppes. Nous allons établir les bases pour la saison 2019 », a précisé Mme Genest.

Depuis 1998, les Amis du canal de Saint-Ours font la promotion du Lieu historique national du Canada du Canal-de-Saint-Ours en faisant de l’animation ou en organisant, entre autres, diverses activités.

Appui des gens de la région

La MRC de Pierre-De Saurel avait d’ailleurs adopté une résolution, le 15 mai, afin d’appuyer les Amis du canal de Saint-Ours.

La MRC de Pierre-De Saurel, le maire de Saint-Ours Sylvain Dupuis, l’ancienne directrice générale des Amis du canal Myriam Arpin et le député fédéral Louis Plamondon avaient imploré Parcs Canada de revoir sa décision concernant la gestion des tentes oTENTik.

« Faites donc confiance à ceux qui vont ont tant fait honneur, sans chercher à faire de profit. Les Amis réinvestissaient les sous dans des tentes pour faire l’animation du site, alors que l’autre firme n’a jamais mis les pieds à Saint-Ours », a déclaré le député fédéral Louis Plamondon.

« Il est plus que temps que Parcs Canada comprenne qu’il faut travailler main dans la main avec les ressources du milieu. […] Je suis vraiment désolée de voir qu’après 20 ans, les mentalités n’ont pas évolué vraiment et qu’on décide encore selon des critères et non selon le gros bon sens », a écrit Myriam Arpin, sur Facebook.

De son côté, le maire Sylvain Dupuis s’est dit déçu de la décision, mais enthousiaste pour le futur comme Parcs Canada souhaite solidifier le partenariat avec la Ville et les Amis du canal.

« Nous entendons travailler pour ramener cela dans la région dans les prochaines années », a-t-il précisé.

image