1 février 2018
Amir Khadir fait un saut à Sorel-Tracy en vue des élections
Par: Sarah-Eve Charland

Une partie de la délégation de Québec solidaire a rencontré le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, et le commissaire industriel, Jacques Thivierge, le 1er février dans le cadre de sa tournée économique en Montérégie.

« On fait une espèce de radiographie ou un scan de la région. On regarde les détails, zone par zone. On rencontre les acteurs économiques pour que la réalité des régions fasse partie de notre plateforme de 2018 », affirme le député.

D’un côté, Québec solidaire encourage le développement de petites entreprises et l’achat local. De l’autre, M. Khadir affirme être conscient du caractère industriel de la région.

« Le maire nous a parlé des projets industriels de la région. Ces gros investissements sont tout de même très louables parce que cela vient soutenir l’économie locale. […] Là où on a insisté, c’est travailler en amont. On sait que Sorel-Tracy a besoin de rallonger le boulevard Fiset. On doit le faire avec une vision plus fine pour s’assurer qu’on ne déplace pas les congestions routières », souligne-t-il.

Même si les électeurs de la circonscription de Richelieu optent pour le Parti québécois depuis de nombreuses années, il garde espoir de faire connaître le parti.

« Le Québec politique évolue. Les 10 dernières années en témoignent, ainsi que le rejet des partis traditionnels. […] Il y a une organisation locale. On apporte un support aux organisations. On a une bonne présence dans la vallée du Richelieu », affirme-t-il en ajoutant vouloir multiplier la présence de Québec solidaire dans la région.

Une candidate à l’investiture

Sophie Pagé-Sabourin se présente à l’investiture de Québec solidaire afin de représenter Richelieu aux élections provinciales le 1er octobre prochain. Elle a notamment occupé le poste de présidente de l’Association générale des étudiantes et étudiants du Cégep de Sorel-Tracy (AGEECST).

Elle a choisi de faire le saut en politique pour « changer les perceptions qu’ont les gens de Québec solidaire en faisant connaître le programme. Je veux représenter les jeunes, lutter pour l’environnement et l’accessibilité pour l’éducation. C’est le seul parti qui représente mes valeurs et qui parle des enjeux qui me préoccupent. C’est un parti environnementaliste, progressiste, féministe et indépendantiste.»

Pour le moment, aucun autre candidat ne se présente à l’investiture qui se déroulera le 28 février.

image