2 août 2018
Alain Péloquin purgera huit ans de prison pour fraude
Par: Deux Rives

Alain Péloquin (Photo: Archives/Denis Germain)

Le Massuevillois et coaccusé d’une fraude de plus de 20 M$, Alain Péloquin, a entendu sa sentence de huit ans être prononcée le jeudi 2 août, au palais de justice de Longueuil.

Texte de Jonathan Tremblay/Le Courrier du Sud

À LIRE AUSSI: Reconnu coupable de fraude: Un résident de Massueville risque huit ans de prison

Considéré comme le «lieutenant» de la tête dirigeante France-Josée Dancause, l’homme de 53 ans rencontrait les investisseurs potentiels d’un faux projet immobilier. Il s’agissait d’un stratagème pyramidal à la Ponzi, faisant miroiter aux victimes des profits importants, sur une période de quatre ans.

« Alain Péloquin a utilisé son charisme pour animer les rencontres et convaincre les investisseurs », a spécifié le juge Alexandre Boucher, qui s’est rangé aux arguments de la Couronne réclamant huit ans de prison. La défense plaidait plutôt pour une peine de deux ans de pénitencier.

Lors du procès devant jury d’une durée de six mois, Péloquin et Dancause se sont mutuellement rejetés le blâme.

Charismatique et intelligent

« Il a été un danger pour la société, a déclaré le juge. Il est consternant qu’il ait utilisé son intelligence à ces fins au lieu de faire le bien. »

Péloquin a obtenu une peine de sept ans sur les chefs de complot et de fraude, de trois ans pour recyclage de produits de la criminalité et d’un an pour gangstérisme pour des faits remontant de janvier 2007 à mai 2011.

Comme les accusés obtiennent une sentence globale qui tient compte des peines concurrentes, Alain Péloquin a écopé d’une peine de huit ans derrière les barreaux. Il est demeuré froid, sans réaction, lors du prononcé de sa sentence.

Au moment d’écrire ces lignes, tout portait à croire qu’il en appellera du verdict.

image