5 mars 2019
Malgré le décès de sa conjointe et partenaire Annie Desaulniers
Alain Larouche poursuit son implication pour Curling pour les enfants
Par: Katy Desrosiers
Alain Larouche souhaite remettre 2000 $ pour Curling pour les enfants en 2019.
Photo gracieuseté

Alain Larouche souhaite remettre 2000 $ pour Curling pour les enfants en 2019. Photo gracieuseté

Alain Larouche, impliqué auprès de Curling pour les enfants depuis plusieurs années, entreprend sa collecte de fonds en solo cette année à la suite du décès de sa partenaire Annie Desaulniers. Le couple organisait depuis 2013, au Club de curling Aurèle-Racine, une compétition amicale de curling permettant d’amasser des fonds pour l’organisme.

Cette année, la journée familiale n’aura pas lieu. M. Larouche explique qu’il n’a pas réussi à solidariser les gens afin d’organiser l’événement et le porter à bout de bras seul n’est pas évident sur le plan émotif. « Je regarde les photos des éditions précédentes et les émotions remontent. Je vois Annie, avec son beau sourire. Ça me tient à cœur [Curling pour les enfants]. Je continue d’amasser des fonds pour elle, et aussi pour moi, pour poursuivre ce qu’on a commencé ensemble », avoue-t-il.

Il tentera donc d’amasser 2000 $ cette année et s’impliquera lors de la journée organisée par un autre club. Il souhaite trouver des gens prêts à s’investir pour l’an prochain.

Les équipements achetés

Depuis 2013, Annie Desaulniers et Alain Larouche ont récolté environ 150 000 $ pour la fondation. L’an dernier, Curling pour les enfants a amassé 465 000 $ et souhaite cette année atteindre la somme de 500 000 $. Avec les dons récoltés, il sera possible de financer un appareil pour le CHU Sainte-Justine, qui permet d’opérer des enfants atteints d’une tumeur au cerveau, d’épilepsie ou d’autres maladies neurologiques, grâce à un laser. Au lieu de passer plusieurs jours à l’hôpital ainsi qu’un moment aux soins intensifs, les enfants, après une intervention durant entre sept et neuf heures, pourront retourner à la maison en 48 heures. Son coût est de 600 000 $ et sur les trois prochaines années, Curling pour les enfants fournira 150 000 $ par an pour l’appareil.

Il y a trois ans, les fonds amassés avaient permis de payer les services de Dr Clown d’un coût de 130 000 $ par an. M. Larouche mentionne qu’un ventilateur aidant à la respiration a déjà été acheté. Porté dans un petit sac à dos, il permet à des enfants de sortir de chez eux et de retourner à l’école.

Pourquoi cette cause?

Alain Larouche a déjà bénéficié des services des hôpitaux pour enfants alors que son garçon, il y a 16 ans, a été atteint d’un cancer au cerveau. « J’avais le goût de remettre d’une certaine façon à la communauté. Je comprends l’importance de Curling pour les enfants dans les soins complémentaires. Ça fait la différence auprès des enfants », affirme M. Larouche.

Lors d’une visite au CHU Sainte-Justine, à l’occasion du lancement de la campagne 2019, l’homme a pu rencontrer le médecin qui s’est occupé de son garçon il y a quelques années. « Le médecin se souvenait de lui. Ces gens-là sont dédiés à leur métier. Ils sont tellement passionnés et veulent le bien des enfants. C’est important de les supporter pour qu’ils aient les meilleurs outils possible pour soigner nos enfants », affirme-t-il.

Curling pour les enfants a été lancé en 1998 par Robert Sears. Sa mission est d’améliorer la vie des enfants et de leurs familles à travers la Fondation de l’Hôpital de Montréal pour enfants et la Fondation CHU Sainte-Justine, en contribuant à l’avancement technologique des deux hôpitaux. Les fonds servent à acquérir des traitements, programmes et équipements médicaux de pointe.

Pour consulter sa page personnelle ou effectuer un don : https://k4k.akaraisin.com/k4k2019fr/AlainLarouche

image