29 décembre 2017
Aidé par un organisme, il redonne à son tour
Par: Sarah Elisabeth Aubry

Denis Grenier s'implique depuis trois ans au G.E.S.T. (Photo : Sarah Elisabeth Aubry)

Le directeur de l'organisme, Gil Émil Laflamme, et Denis Grenier ont travaillé à organiser la fête de Noël le 16 décembre dernier où 230 familles étaient attendues. (Photo : Sarah Elisabeth Aubry)

Maintenant à la retraite, Denis Grenier s’implique depuis trois ans comme bénévole au Groupe d’entraide Sorel-Tracy (G.E.S.T.). Même s’il bénéficie encore aujourd’hui des denrées alimentaires de l’organisme, il a décidé de donner de son temps trois fois par semaine. Il a contribué cette année à faire des paniers de Noël pour les familles dans le besoin.

Tout a commencé lorsqu’il allait, avec sa conjointe, récolter des denrées au G.E.S.T., confie Denis Grenier. Ayant toujours fait du bénévolat, il voulait continuer à donner à la communauté.

« J’ai toujours aimé faire du bénévolat. J’ai pu en faire à l’Épiphanie et à Drummondville auparavant. J’adore ce que je fais et je veux redonner au suivant », souligne-t-il.

M. Grenier perçoit son implication comme un geste de remerciement à l’égard du G.E.S.T. qui lui a offert de la nourriture durant plusieurs années et qui continue de le faire. À ses yeux, il s’agit d’une valorisation personnelle. « Tu rencontres toute sorte de monde et juste de voir leur sourire, ça fait du bien. Elles sont rares les personnes qui veulent faire du bénévolat aujourd’hui. »

Âgé de 66 ans, le bénévole confesse avoir besoin de bouger et de rester actif. Il considère tous les membres de l’équipe comme sa famille. « Je ne peux pas dire que je n’aime pas ça. Je suis toujours au G.E.S.T. À la place de rester chez moi assis devant la télé, j’aime mieux venir donner mon temps. Ça me motive beaucoup et c’est du positif pour moi. »

Comme le détaille le bénévole, cela coûte cher de faire une épicerie. Il tente d’économiser en prenant ses fruits et légumes sur place. « Ce qu’on est capable de venir chercher ici, on peut le sauver et l’économiser pour investir notre argent ailleurs. »

Une célébration pour Noël

M. Grenier prévoyait que la journée du 16 décembre allait être chargée pour les bénévoles, puisque les familles venaient récupérer leur panier de Noël. « Pour nous, les familles et les enfants sont notre priorité », avance-t-il.

Le directeur de l’organisme, Gil Émil Laflamme, a précisé que 90 bénévoles ont accueilli 230 familles et 150 enfants pour l’occasion. Chacun d’entre eux ont pu recevoir un cadeau et 1 300 paniers ont été préparés pour les familles dans le besoin.

« Pour certains, il s’agit de leur seule fête de Noël. Notre but est de faire passer un beau moment aux personnes qui sont seules. Nous avons un code d’éthique. Nous ne sommes pas là pour juger ou porter des commentaires sur les gens. Nous sommes heureux de pouvoir leur venir en aide. C’est un travail d’équipe toute cette organisation », précise M Laflamme.

Cette année, des nouveautés se sont ajoutées à la célébration. Sur place, de l’animation, un spectacle et un coin maquillage pour les enfants ont été mis à disposition des gens, en plus d’un goûter.

Le G.E.S.T. offre des denrées alimentaires à l’année.

 

image