Sections

Des élus et gens d'affaires de la Rive-Sud réclament l'élargissement de l'autoroute 30


Publié le 16 mai 2017

La mairesse de Longueuil Caroline St-Hilaire; le maire de Candiac Normand Dyotte; et la mairesse de Sainte-Julie Suzanne Roy ont pris part au panel d'information.

©Photo: TC Media – Robert Côté

ROUTES. Le comité transport de la Chambre de commerce d'industrie de la Rive-Sud (CCIRS) a déposé un mémoire réclamant l'élargissement de l'autoroute 30 incluant une voie réservée pour le transport en commun, à l'occasion d'un panel d'information tenu le 12 mai.

La CCIRS demande que des mesures soient prises afin d’assurer une meilleure fluidité sur l’A-30, entre les autoroutes 10 et 20, déjà fortement congestionnée. La CCIRS anticipe que la ciculation y augmentera avec l’implantation de projets majeurs tels le Réseau électrique métropolitain (REM) et les zones industrialo‐portuaires.

Le mémoire rédigé par les membres du comité transport de la CCIRS, dont font partie notamment des entreprises en transport, une société de transport, un organisme de développement économique et la Ville de Longueuil, est appuyé par l’ensemble des 40 maires et mairesses de la Couronne Sud.

La CCIRS a également rendu public les résultats d’un sondage réalisé auprès des entreprises de la région sur la question de l’A-30 auquel ont participé 250 entreprises, représentant 31 730 employés.

Selon ce sondage, 98% des répondants estiment que la congestion sur l’A-30 engendre des pertes économiques pour leurs entreprises alors que 92% considèrent qu'elle est un frein au développement économique de la Rive‐Sud.

«La Chambre de commerce et d’industrie de la Rive‐Sud se fait un devoir de défendre le dossier de l’élargissement de l’autoroute 30 – sinon des mesures temporaires visant une meilleure fluidité –, afin d’assurer l’essor économique de la région, a affirmé la présidente de la CCIRS, Catherine Brault. Les 200 entrepreneurs présents au Sommet économique de l’agglomération de Longueuil, tenu en novembre dernier nous ont clairement demandé de prendre ce dossier de front. Nous espérons que le gouvernement entendra la demande des gens d’affaires.»

«L'autoroute 30 n'est pas une voie de contournement, mais une autoroute de développement!» a pour sa part déclaré la mairesse de Longueuil Caroline St-Hilaire.