Sections

Une cinquantaine de restaurateurs s’opposent au projet du Bâtiment H


Publié le 18 mai 2017

Une pétition dénonce la location du bâtiment H.

©TC Média - Pascal Cournoyer

La quasi-totalité des restaurateurs basés à Sorel-Tracy se sont ralliés et ont signé une pétition. Ils dénoncent la concurrence déloyale, jugent-ils, qu’entrainerait la location du bâtiment H à l’entrepreneur Pascalin Raynault Charbonneau. Ce dernier veut y implanter un restaurant cet été.

La pétition, dont Les 2 Rives a obtenu copie, regroupe une cinquantaine de signataires. Elle a été remise aux élus le 8 mai lors d’une rencontre informelle.

Selon ce qu’on peut y lire, les restaurateurs « considèrent que la Ville de Sorel-Tracy favorise à même nos taxes, une concurrence déloyale envers l’ensemble des commerçants de la Ville de Sorel-Tracy; principalement envers les hommes et femmes qui exploitent des établissements liés à la restauration, aux débits de boisson, aux bars laitiers et la location de salles ».

Les restaurateurs reprochent particulièrement la location du bâtiment, pratiquement neuf, appartenant à la Ville au prix de 8$ le pied carré alors qu’une installation semblable se louerait trois fois le prix dans la région.

Dans le bail signé entre M. Raynault Charbonneau et la Ville, on constate que le prix du loyer s’élève à 8$ le pied carré la première année. Il augmente annuellement d’un dollar le pied carré jusqu’à un plafond de 12$ le pied carré la cinquième année du bail.

Ils soulignent également que la Ville n’a pas formellement déposé un plan d’urbanisme pour l’aménagement du centre-ville de Sorel-Tracy pour une consultation publique.

Dans la pétition, les commerçants soulèvent plusieurs points dont le fait que la Ville n’a pas consulté les citoyens avant l’aménagement du quai no 2, qu’elle n’a pas effectué d’appel d’offres public et qu’elle effectue une reconstruction du bâtiment H au lieu d’une mise à niveau telle qu’annoncée au départ.

Ils veulent l’arrêt immédiat des travaux entrepris au bâtiment H en plus de demander l’élaboration d’un plan stratégique de développement.

Des discussions discrètes

Un commerçant contacté par Les 2 Rives a refusé de commenter le dossier sur la place publique, affirmant que les restaurateurs ne souhaitent pas faire de la politique. Ils attendent une réponse de la Ville de Sorel-Tracy.

Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, a d'abord refusé de commenter le dossier. « Les restaurateurs souhaitent que le tout demeure discret. Je vais respecter leur volonté et continuer à travailler dans ce dossier discrètement. » Mais après la publication de cet article en ligne, il a tenu à donner son point de vue (à lire en cliquant sur ce lien).

L’Association des restaurateurs du Québec avait également exprimé certaines inquiétudes dans une lettre envoyée à la Ville de Sorel-Tracy. Les points soulevés dans cette lettre correspondent à ceux mentionnés dans la pétition.