Sections

Un montant de 200 000$ supplémentaires adopté par la Ville

Rénovation du Marché Richelieu


Publié le 1 mai 2017

Des surprises de défaillance dans la structure obligent la Ville à réinvestir.

©TC média - Archives/Julie Lambert

Une résolution d'un montant de 200 000$ a été adopté par le conseil de Ville, lors de la séance ordinaire du 1er mai, afin d'effectuer des travaux structuraux complémentaires au projet de rénovation de la salle Georges-Codling et du Marché Richelieu. 

Selon l'évaluation du gestionnaire de projet des infrastructures urbaines et des équipements de la Ville de Sorel-Tracy, Pascal Vertefeuille, l'état de détérioration lors des rénovations du Marché était plus avancé que prévu. Certains éléments structuraux et d'assemblage de construction existants n'avaient pas été réalisés selon les normes et règles de l'art de l'époque.

« Lors de ces découvertes sur le chantier, la décision a été prise de démolir ce qui n'était pas conservable et de reconstruire en neuf, a relaté M. Vertefeuille. Cela a engendré deux impacts: l'augmentation des coûts et l'allongement des échéanciers. »

Selon lui, le montant adopté, d'une concurrence de 200 000$, permettra de terminer les travaux et de pallier les imprévus qui pourraient survenir d'ici la fin des travaux.

Lors de l'adoption, le conseiller municipal du district des Patriotes, Patrick Péloquin, a mentionné que la défaillance à la structure lors de la déconstruction ne pouvait être connue au début des rénovations. C'est pour cette raison que le coût ne faisait à ce moment pas partie de l'appel d'offre.

Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, a lancé qu'il fallait en finir avec ce projet.

« Cette décision a été prise unanimement pour aller de l'avant avec ce bâtiment qui servira au développement économique du Centre-Ville », a-t-il expliqué.

En octobre 2012, 60% des électeurs sorelois avaient voté oui à un emprunt de 1,4 million pour rénover leur bâtiment historique lors d'un référendum. Le projet totalisait un montant de 8 millions de dollars.

Yvon Bibeau se dit déçu

Le conseiller municipal de Saint-Laurent, Yvon Bibeau, a exprimé sa déception en lien avec ce dépassement de coût, sans toutefois être surpris. Au moment du référendum, M. Bibeau faisait partie du clan du non.

« [Après le référendum], je m'étais promis de le communiquer publiquement s'il y avait un dépassement, a-t-il dit. Je désire exprimer mes sentiments et non mon opinion. Je me rallierai à mes consœurs et confrères. Il faut finaliser ce dossier. »

Liste des travaux complémentaires:

-          Démolir et reconstruire les murs nord et sud de l'appentis (niveau 4);

-          Démolir et reconstruire les parapets hauts et bas de la toiture;

-          Démolir la dalle de béton flottante sous la membrane de toiture;

-          Construction d'un mur massif (maçonnerie);

-          Démolir et reconstruire la façade Est (élévation rue du Roi).