24 février 2020
Activité de financement pour la Maison Halte-Soleil le 7 avril
Par: Jean-Philippe Morin

La Maison Halte-Soleil a besoin de dons pour continuer à offrir ses services de répit. Photo gracieuseté

La Maison Halte-Soleil, qui permet aux familles dont un proche vit avec une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme de profiter d’un répit, organise une soirée bénéfice « ailes de poulet à volonté » au coût de 20 $ le mardi 7 avril, à la Brasserie du Colisée, sous la présidence d’honneur de l’animateur, journaliste à CJSO et ex-député Sylvain Rochon.

« L’invitation que Patrice m’a faite d’assumer la présidence de ce 5 à 8 m’a énormément touché, souligne M. Rochon. […] Patrice et son équipe sont des gens formidables, d’une générosité sans limite, qui transforment des existences. Ce n’est pas beaucoup nous demander de leur témoigner notre appui et notre admiration par notre présence, le 7 avril. »

La Maison Halte-Soleil offre un service de répit 24/7, sur la rue Filiatrault, à Saint-Joseph-de-Sorel. En 2018, elle a accueilli 60 personnes, offert 224 nuitées en hébergement d’urgence, 790 en hébergement régulier et 377 de type camp de vacances.

« La demande de répit et d’hébergement est, chaque année, plus grande, note Patrice Désilets, directeur de la Maison. Nous avons, comme beaucoup d’organismes communautaires, de plus en plus de mal à recruter des bénévoles. Bien que notre financement gouvernemental nous permette de rémunérer des ressources, il ne suffit pas seul à leur offrir des conditions de travail acceptables et à apporter, à l’immeuble que nous occupons, les améliorations locatives qu’il exige. »

Environ 60 % du budget de l’organisme repose sur l’aide gouvernementale. Pour combler les besoins des familles et offrir un cadre de vie épanouissant à sa clientèle, il lui faut se tourner vers la population, d’où la soirée bénéfice du 7 avril.

Les billets pour le 5 à 8 sont en vente à la Maison, 404, rue Filiatrault, à Saint-Joseph-de-Sorel. On peut les réserver au 450 742-4959 ou décider, à l’épuisement des billets ou faute de disponibilité le 7 avril, d’aider l’organisme par tout don inférieur ou supérieur au coût d’entrée.

image