11 mai 2015
35 mises à pied chez Sorel Forge
Par: Sarah-Eve Charland
En raison du ralentissement des marchés mondiaux, Sorel Forge a dû mettre à pied 35 employés depuis deux semaines. | TC Média - Archives

En raison du ralentissement des marchés mondiaux, Sorel Forge a dû mettre à pied 35 employés depuis deux semaines. | TC Média - Archives

Les contrecoups du ralentissement du marché mondial de l’acier ont encore frappé dans la région. Sorel Forge a dû mettre à pied 35 employés lors des deux semaines.

Il y a quatre semaines, l’entreprise de Saint-Joseph-de-Sorel a constaté le ralentissement du marché. À ce moment, elle pouvait encore fonctionner puisqu’elle avait des projets en cours.

Toutefois, il y a deux semaines, elle s’est rendue à l’évidence, explique la directrice des ressources humaines, Sylvie Rei.

« Les aciéries se partagent le peu de commandes qu’il y a sur le marché. »

L’entreprise a dû réduire sa production il y a deux semaines. La semaine dernière, elle a mise à pied 35 travailleurs. L’aciérie est passée de quatre équipes à deux.

« C’est énorme pour nous. Ça ressemble à ce qu’on avait vécu en 2008. On espère que ça va reprendre rapidement. On espère qu’il s’agit de mises à pied temporaires », ajoute-t-elle.

Changement de nom

Sorel Forge est devenu Finkl Steel le 9 avril dernier. Il s’agit d’un regroupement avec deux usines à Chicago à l’intérieur de la multinationale Schmolz Bickenbach Group.

« Localement, Sorel Forge ne change pas de nom. On va plutôt utiliser ce nouveau nom auprès des clients internationaux », précise Mme Rei.

L’entreprise emploie près de 275 travailleurs syndiqués et près de 70 cadres

image