16 octobre 2018
Centre des arts contemporain de Sorel-Tracy
Des pièces de l’Iroquois seront intégrées à de nouvelles places publiques
Par: Julie Lambert

Vue aérienne du Centre des arts contemporains de Sorel-Tracy sur la rue Reine. La maquette a été dessinée par la firme Éric Champagne Architecte. (Photo : Gracieuseté/Ville de Sorel-Tracy)

Centre des arts contemporains de Sorel-Tracy sur la rue Reine. La maquette a été dessinée par la firme Éric Champagne Architecte. (Photo : Gracieuseté/Ville de Sorel-Tracy)

Centre des arts contemporains de Sorel-Tracy sur la rue Reine. La maquette a été dessinée par la firme Éric Champagne Architecte. (Photo : Gracieuseté/Ville de Sorel-Tracy)

Centre des arts contemporains de Sorel-Tracy sur la rue Reine. La maquette a été dessinée par la firme Éric Champagne Architecte. (Photo : Gracieuseté/Ville de Sorel-Tracy)

Centre des arts contemporains de Sorel-Tracy sur la rue Reine. La maquette a été dessinée par la firme Éric Champagne Architecte. (Photo : Gracieuseté/Ville de Sorel-Tracy)

Centre des arts contemporains de Sorel-Tracy sur la rue Reine. La maquette a été dessinée par la firme Éric Champagne Architecte. (Photo : Gracieuseté/Ville de Sorel-Tracy)

Centre des arts contemporains de Sorel-Tracy sur la rue Reine. La maquette a été dessinée par la firme Éric Champagne Architecte. (Photo : Gracieuseté/Ville de Sorel-Tracy)

Centre des arts contemporains de Sorel-Tracy sur la rue Reine. La maquette a été dessinée par la firme Éric Champagne Architecte. (Photo : Gracieuseté/Ville de Sorel-Tracy)

La première phase de travaux de construction du Centre des arts contemporains de Sorel-Tracy débutera sous peu et inclura des pièces provenant de l’ancien navire NCSM Iroquois. La Ville de Sorel-Tracy a décidé que les deux hélices seront intégrées dans les places publiques prévues sur le quai Richelieu.

Publicité
Activer le son

Après plusieurs années à lutter pour le rapatriement du bateau NCSM Iroquois et deux refus, la Corporation du Site historique maritime de Sorel-Tracy avait obtenu de la Marine canadienne, en novembre 2017, l’autorisation de livraison des deux hélices, de l’ancre et de sa chaîne.

La Ville analysait depuis cette période les endroits où pourraient être intégrées les pièces. Deux endroits étaient envisagés, soit le quai Richelieu et le quai Catherine-Legardeur. Les deux hélices prendront finalement place dans les espaces publics prévus dans les aménagements du Centre des arts contemporains de Sorel-Tracy, sur le quai Richelieu.

« Le projet a beaucoup évolué. Le conseil a étudié la possibilité de reculer le bâtiment pour pouvoir faire une place publique du côté de l’entrée située sur la rue de la Reine. On ferait un doublé. On incorporerait les deux hélices, une sur la rue de la Reine et l’autre dans la cour arrière », décrit le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin.

Dans les plans dévoilés au journal Les 2 Rives, on peut voir la première hélice disposée de façon verticale dans un aménagement comptant une fontaine et un plan d’eau ainsi qu’une silhouette de bateau. Le maire souligne qu’on y mettra aussi l’histoire de l’Iroquois sur une plaque explicative.

La deuxième pièce sera placée à l’horizontale dans un plan d’eau entouré de bancs pour s’asseoir. Une piste cyclable et une allée piétonnière partant du quai Richelieu se rendront directement au Marché des arts Desjardins.

« Je crois que cela va permettre de bien arrimer des pans de l’histoire de la municipalité. On y maintient le patrimoine bâti de la Sincenne-McNaughton, on se trouve à découvrir un lieu public directement près du Richelieu et on vient enrichir tout ce quartier-là », se réjouit le maire.

Une route culturelle sera créée

De nombreux ajouts se sont faits au projet initial, ajoute Serge Péloquin. « On installera des œuvres d’art tout le long de la voie cyclable pour avoir une route culturelle reliant les municipalités du Richelieu. Nous sommes en train de faire le travail avec eux [les promoteurs du Centre des arts contemporains de Sorel-Tracy]. Le tout sera bientôt dévoilé », explique le maire Péloquin, en ajoutant que Belœil et Mont-Saint-Hilaire ont déjà confirmé leur participation.

Selon le maire, le projet du Centre des arts contemporains avance très bien puisque les promoteurs ont presque complété leur financement. Une somme de 1,3 M$ pour cette phase a été prévue grâce à des subventions de la Ville de Sorel-Tracy, du ministère du Patrimoine Canada, du Centre local de développement Pierre-De Saurel, de la MRC de Pierre-De Saurel, du Fonds Vert et du Réseau d’investissement social du Québec.

D’autres demandes pour le financement de la deuxième phase prévue en 2020 ont aussi été déposées dans les derniers mois auprès des ministères de la Culture et des Communications, du Tourisme et du Fonds du Canada pour les espaces culturels.

La première phase de construction devrait se terminer en 2019. Elle consistera à transformer en salle d’exposition le bâtiment de la Sincenne-McNaughton incendié en 2016. La première pelletée de terre était prévue en septembre, mais les promoteurs attendent actuellement l’émission d’un certification d’autorisation pour la décontamination du sol sur le site afin de débuter la construction.

Le projet comprend aussi un atelier d’art monumental, d’art numérique et des ateliers de formation, un centre de diffusion, une résidence d’artistes, une salle d’exposition et une salle événementielle.

image