3 décembre 2015
3 entrepreneurs sorelois prennent en main le resto de la capitainerie
Par: Julie Lambert
La nouvelle capitainerie, imaginée par l’architecte Daniel Cournoyer, ne ressemble en rien à celle qui l’a précédée. | TC Média - Pascal Cournoyer

La nouvelle capitainerie, imaginée par l’architecte Daniel Cournoyer, ne ressemble en rien à celle qui l’a précédée. | TC Média - Pascal Cournoyer

Le nouveau restaurant Le Belvédère de la capitainerie de la Marina de Saurel, de type pub gastronomique, ouvrira ses portes dès mai 2016 au grand bonheur des nombreux plaisanciers et citoyens de la région.

L’entreprise de la région Gestion Mireault-Laliberté inc. a signé un bail avec la Ville de Sorel-Tracy, en novembre dernier, pour exploiter le restaurant de la capitainerie de la marina du Parc nautique de Sorel-Tracy.

La compagnie, qui existe depuis le mois d’octobre selon le bureau du registraire des entreprises, appartient à trois actionnaires de Sorel-Tracy, soit Jessica Mireault, David Laliberté et Yvon Laliberté.

Contactée par le Journal, la directrice générale du restaurant, Jessica Mireault, a révélé que l’établissement se nommera Le Belvédère et devrait ouvrir en mai 2016.

La restauratrice rêvait de gérer un restaurant de la région depuis plusieurs années. Elle a notamment de l’expérience dans la restauration puisqu’elle a déjà été la directrice générale du Cactus café et du restaurant Saint-Hubert de Sorel-Tracy.

« Nous étions ouverts depuis longtemps à gérer un restaurant dans la région. J’y habite, mais je travaille à l’extérieur. L’opportunité s’est présentée à l’automne lorsque nous avons su que la Ville cherchait un concessionnaire pour le restaurant. Mon conjoint et son père m’accompagnent dans cette aventure », explique-t-elle.

Le commerce offrira des déjeuners, des dîners et des soupers de style pub gastronomique axés sur les saveurs, mentionne-t-elle, et sera ouvert sept jours par semaine durant toute l’année.

« La cuisine plaira à tout le monde. Nous sommes au courant des tendances et nous accorderons beaucoup d’importance aux saveurs. Nous sommes friands de voyages et lorsqu’on voyage, nous accordons beaucoup d’importance à la gastronomie. Ce que nous tenterons de transmettre dans notre menu », pense-t-elle.

Selon Mme Mireault, une dizaine d’employés seront embauchés au cours des prochains mois, dont des serveurs, barmans et cuisiniers.

Achat d’équipement

La Ville a adopté une résolution, lors de sa séance extraordinaire du 23 novembre dernier, afin d’autoriser l’acquisition et l’installation d’équipements pour le restaurant.

Dans le cadre de l’appel de projets pour trouver un concessionnaire, il a été convenu que les équipements existants seraient récupérés et réinstallés après les travaux de rénovation.

Puisque certains des équipements ne pouvaient être réutilisés, le conseil de ville a permis l’achat d’autres équipements, dont un comptoir de bar, pour un montant maximal de 20 000$. Ces équipements demeureront la propriété de la municipalité, mais les exploitants du restaurant pourront les utiliser.

image