16 mai 2019
Accès aux soins de santé
Les 12 maires tirent à boulets rouges sur le CISSSME
Par: Raphaëlle Ritchot

Les 12 maires de la MRC Pierre-De Saurel réunis à l'Hôtel de ville de Sorel-Tracy, le mercredi 15 mai. Photo Raphaëlle Ritchot | Les 2 Rives ©

Dans une sortie contre la direction du CISSS Montérégie-Est (CISSSME), le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, estime que depuis la fusion des hôpitaux Hôtel-Dieu, Pierre-Boucher et Honoré-Mercier tout semble orchestré pour consolider les ressources, tant techniques que médicales, vers Longueuil et Saint-Hyacinthe, au détriment de l’hôpital de Sorel.

À lire aussi:
Le CISSSME déçu et surpris de la sortie des maires concernant les soins de santé à Sorel-Tracy
Réplique du CISSSME : le maire de Sorel-Tracy ne décolère pas

« La fusion forcée, en 2015, s’est traduite par un effritement des ressources, des équipements et des spécialités médicales à Sorel-Tracy », a déclaré d’emblée M. Péloquin, entouré des 11 autres maires de la MRC Pierre-De Saurel.

D’ailleurs, lors de la séance du conseil de la MRC Pierre-De Saurel, du mercredi 15 mai, les maires de la MRC ont adopté une résolution pour appuyer la position de M. Péloquin, en plus de demander une rencontre avec la ministre de la Santé, Danielle McCann, pour expliquer de vive voix les préoccupations des citoyens de la région.

Le maire de Sorel-Tracy s’est exclamé que c’était une situation injuste et odieuse et que les citoyens de la MRC Pierre-De Saurel étaient ainsi privés des soins auxquels ils ont droit.

À titre d’exemple, les patients qui ont présentement besoin de subir des examens d’imagerie par résonnance magnétique (IRM) sont dirigés vers Saint-Hyacinthe ou Longueuil. Rappelons qu’il n’y a pas de services de transport en commun pour les amener à Saint-Hyacinthe et que cela est compliqué de se déplacer vers Longueuil s’il faut le faire en transport adapté.

Les patients sont souvent malades, mais aussi âgés et financièrement vulnérables.

Lien de confiance brisé

M. Péloquin croit également que la direction générale du CISSSME empêche l’Hôtel-Dieu d’obtenir les équipements nécessaires pour nuire au recrutement de médecins spécialistes et qu’elle rend les conditions de travail difficiles afin d’inciter les médecins spécialistes de quitter Sorel-Tracy.

« Quand on se fait dire qu’on ne veut pas obliger les médecins à aller à Sorel-Tracy, ce qui est contraire à ce que la loi exige; qu’on nous promet des ressources dans des postes décisionnels, pour découvrir lors des annonces d’embauche que ces postes servent plutôt à faciliter la fluidité vers Saint-Hyacinthe et Longueuil, on se sent floué », a précisé Serge Péloquin.

M. Péloquin a indiqué que le député de Richelieu Jean-Bernard Émond était au courant et en accord avec la position de la MRC Pierre-De Saurel.

« La centralisation effectuée dans le domaine de la santé par le gouvernement précédent a eu des impacts négatifs qui se font malheureusement encore sentir dans notre région. Notre volonté est d’effectuer une forme de décentralisation en ramenant plus de pouvoirs décisionnels localement », a expliqué dans un courriel le député Jean-Bernard Émond qui ajoute travailler en étroite collaboration avec les élus municipaux.

Il a aussi affirmé qu’il s’assurera de faire le lien entre ces derniers et sa collègue, la ministre Danielle McCann.

Le maire a conclu en mentionnant qu’une lettre serait envoyée à la direction générale et aux membres du conseil d’administration du CISSSME pour revendiquer une gouvernance locale décisionnelle pour le recrutement des médecins, réclamer la prise en compte du contexte géographique dans les prises de décisions du CISSSME concernant l’offre de services de santé à l’Hôtel-Dieu de Sorel et demander un appareil IRM pour l’hôpital sorelois.

La prochaine étape sera de mobiliser les autres organismes de la région concernés.

image