Le pessimisme

Publié le 10 février 2017

L'auteur de cette lettre d'opinion déplore que la Ville de Sorel-Tracy fasse appel à des entreprises de l'extérieur pour l'achat de ses fleurs annuelles.

©TC Média - Pascal Cournoyer

OPINION. Pour faire suite à l’article de Mme Racicot au sujet du pessimisme des entrepreneurs de la région, je me suis senti interpellé.

Depuis deux ans, la Ville de Sorel-Tracy invite des géants de l’industrie du monde horticole de l’extérieur de la région à soumissionner pour leurs besoins en fleurs annuelles. Cette année, deux entreprises locales ont été invitées à déposer une soumission pour fournir la Ville en fleurs. À prix comparables, aucune d’elle n’a été retenue, et ce, même s’il s’agit d'un contrat qui pourrait se faire sans invitation et se donner à gré au profit de notre région. 

Étant propriétaire d’une entreprise horticole en plein développement, je crois en la région. Par contre, voir la ville-centre de la MRC Pierre-De Saurel faire l’achat de ses fleurs annuelles à Valleyfield me désole au plus au haut point et oui, cela me rend parfois pessimiste. Le marché horticole vit une période difficile mais nous avons la fierté d’avoir dans notre région, des entreprises horticoles prospères qui se démarquent du marché, et ce, à travers la province.

Par ailleurs, étant jeune entrepreneur, on me sollicite souvent pour accueillir des écoles, des associations diverses et même pour aller discuter d’entreprenariat dans les écoles secondaires de la région. Mes portes sont toujours grandes ouvertes et je participe aux discussions avec plaisir. J’aime ma région, j’aime les gens de ma région et c’est pour cela que j’y réside, que j’y développe mon entreprise et que j’y ai fondé une famille.

En 2017, ce sera une année de fête et de grand rassemblement pour toi Sorel-Tracy et je festoierai avec joie ton 375e. Toutefois, c’est avec amertume que je constaterai que les entreprises horticoles de la région n’auront pu contribuer à te mettre en beauté florale pour ton anniversaire qui se veut si grandiose. Bon 375e!

Auteur de la lettre: Pierre-Luc Villiard, propriétaire, Les Serres Pierre-Luc Villiard, à Saint-Aimé