Sections

Cinq ans de prison pour de multiples introductions par effraction


Publié le 1 août 2017

Jean-François Beauchemin a reçu sa sentence le 1er août.

©Photo gracieuseté - Alexey Klementiev

Le Sorelois Jean-François Beauchemin, âgé de 37 ans, devra purger une peine de cinq ans de prison pour avoir commis 13 introductions par effraction dans des commerces.

Les avocats ont soumis cette suggestion commune à la juge, Julie-Maude Greffe, le 1er août au palais de justice de Sorel-Tracy. M. Beauchemin a plaidé coupable à 19 chefs d’accusation, dont incendie criminel, fuite, bris d’engagement et plusieurs introductions par effraction.

Il a purgé une première peine de prison de quatre ans auparavant pour avoir commis 15 introductions par effraction dans des résidences. Il était sorti du centre de détention en 2016.

Quelques mois plus tard, il a été arrêté à nouveau. Il s’était enfui des policiers après avoir été intercepté pour un excès de vitesse. Lorsque les policiers l’ont arrêté, il a avoué être relié à l’incendie d’un bateau et d’une remorque dans un commerce, a relaté le procureur de la Couronne, Simon Murray.

Il avait été remis en liberté à l’époque. Il a suivi une thérapie de six mois. Près d’un an plus tard, il a été intercepté au volant d’une bicyclette non conforme vers 3h du matin. Les policiers ont découvert dans son sac à dos plusieurs outils de cambriolage, comme un pied de biche, des pinces, un cache-cou et un chandail de type kangourou.

« Il avait un rapport présentenciel positif. On se demande ce qui s’est passé. […] Il a vu un trou noir, mais il n’a pas eu le réflexe de s’en sortir », a affirmé l’avocat de la défense, Réal Quintal, devant son client émotif.