Sections

L’homme qui a braqué une dame restera détenu


Publié le 24 juillet 2017

Jonathan Deschênes a subi son enquête de remise en liberté.

Accusé d’avoir braqué une dame âgée, Jonathan Deschênes devra rester en prison jusqu’à la fin des procédures.

Le directeur des poursuites criminelles et pénales des districts de Richelieu, de Valleyfield et de Longueuil s’est opposé à sa libération. Jonathan Deschênes a subi son enquête sur remise en liberté le 24 juillet.

« Il fait face à un chef de vol qualifié à l’égard d’une personne vulnérable qui pourrait lui valoir quatre ans de pénitencier. Le remettre en liberté n’est pas un risque que je peux assumer », a tranché le juge Denys Noël.

Le 15 juillet, l’homme de 19 ans est accusé d’avoir menacé une dame de 65 ans avec un couteau à un guichet automatique. Selon l’enquête, la victime avait retiré 500$. Cette dernière a refusé de lui donner l’argent. Il l’a poussée et a coupé la dame à la main. Il est parti en emportant les sous.

Il fait face aussi à des chefs d’accusation liés à un vol d’une course de taxi le 13 juillet à Sorel-Tracy et de vol d’un paquet de cigarettes au dépanneur Boni-Soir le 18 juillet. Les policiers l’ont arrêté après une poursuite à pied.

À Châteauguay et Beauharnois, il se serait aussi livré, envers une victime de sexe féminin, à des voies de fait sur elle en plus de bris de probation, d’harcèlement, de menaces de mort, d’introduction par effraction, de publication d’image insolite sans son consentement et d’avoir tenté de l’empêcher de porter plainte.

L’accusé est un résident de Beauharnois. Selon l’avocat de la Couronne, le suspect aurait avoué, lors de son arrestation, qu’il se cachait à Sorel-Tracy puisqu’il était recherché dans les districts de Longueuil et Valleyfield.

À lire aussi: