Nidal Joad risque la prison ferme


Publié le 19 mai 2017

Nidal Joad.

©TC Média - Archives

Reconnu coupable par un jury aux chefs d'harcèlement et d'intimidation envers une juge le 16 mai, Nidal Joad pourrait écoper d'un an de prison.

C'est ce qu'a suggéré la procureure de la Couronne, Marie-Claude Morin, vendredi, au palais de justice de Sorel-Tracy. Pour sa part, l'avocat de la défense, Simon Gosselin, a demandé une peine avec sursis, sans toutefois avancer de durée.

Le juge Michael Stober a préféré reporter les représentations sur sentence complètes à la fin du mois de juillet afin d'attendre un rapport présententiel d'une agente de probation de Longueuil, ainsi qu'une mise à jour du dossier psychiatrique de M. Joad.

La date exacte de sa prochaine comparution, durant laquelle les avocats présenteront leurs arguments, sera connue la semaine prochaine. Elle sera fixée au 21 juillet au palais de justice de Montréal ou le 28 juillet au palais de justice de Sorel-Tracy.