Le juge opte pour la réhabilitation dans le cas de Jesse Klaus Durand

Possession de drogue


Publié le 17 mars 2017

Jesse Klaus Durand lors de son arrivée au palais de justice de Sorel-Tracy, le 29 janvier 2016.

©Photo : TC Média – Julie Lambert

Jesse Klaus Durand, qui a plaidé coupable de possession de drogue, a obtenu une probation de deux ans ainsi qu'une obligation à effectuer 240 heures de travaux communautaires, le 16 mars dernier, au palais de justice de Sorel-Tracy.

L'homme de 23 ans, qui a été arrêté à Sorel-Tracy, était préalablement accusé de possession et de trafic stupéfiants, comme les deux autres personnes impliquées, Marc St-Amand et Natasha Ross. Après l'enquête, Jesse Klaus Durand a finalement plaidé coupable au chef d'accusation qui lui restait; celui de possession de stupéfiants et de bris d'engagement.

L'accusé a depuis suivi une thérapie et a démontré une assiduité et un comportement exemplaire à l'école. C'est ce qu'a noté le juge Denys Noël lors de l'allocution de la sentence. Il a aussi constaté que les chances de récidives étaient peu probables.

« Compte tenu que l'accusé a effectué un retour à l'école, qu'il a arrêté de consommé, qu'il vit maintenant chez sa mère et qu'il désire se trouver un emploi, l'emprisonnement n'est pas la seule solution », a affirmé le juge Noël.

Lors des représentations sur sentence, la Couronne réclamait une peine de 10 mois de prison. Du côté de la défense, des travaux communautaires étaient proposés.

« Les facteurs aggravants sont peu nombreux. Je constate une récidive de possession de stupéfiant, a relaté le juge Noël. […] Je suis d'avis qu'il faut poursuivre la réhabilitation. »

Au total, Jesse Klaus Durand a été détenu durant une période de 12 jours et a suivi une thérapie de trois mois.