L’ex-journaliste François Harvey libéré

En attendant son procès


Publié le 9 février 2017

François Harvey.

©TC Média - archives

L'ex-journaliste de Radio-Canada âgé de 61 ans, François Harvey, accusé d’avoir provoqué la haine envers un groupe, a été libéré à la suite de son enquête sur remise en liberté le 8 février.

La juge Louise Leduc s’est jointe aux arguments de l’avocat de la défense, Christian Crevier. L’accusé devait se rendre directement à l’hôpital à la sortie du palais de justice hier pour soigner ses troubles mentaux. M. Harvey avait été arrêté le 6 février, puis accusé de deux bris de probation.

« Dans mon esprit, il n’y a rien de criminel. Il ne brise aucune de ses conditions de sa probation. Monsieur n’aurait pas dû être mené en prison, mais à l’hôpital », a-t-il plaidé.

L’avocat de la Couronne, Cimon Sénécal, a présenté plusieurs vidéos en preuve. Ces enregistrements, où on retrouve François Harvey se présenter comme porte-parole de la Fédération des anarchistes du Québec, sont disponibles sur le site Internet de l’accusé.

« Quand je regarde la personnalité de l’accusé, son état et comment il considère ses conditions de probation, je crains une récidive. Il s’agit d’un dossier du même genre auxquels il a fait face à la justice depuis plus d’un an et demi », a-t-il maintenu.

François Harvey a été accusé, en novembre 2015, d’avoir fabriqué des cocktails Molotov et d'avoir élaboré un plan pour empêcher le pipeline Énergie Est de traverser le Québec. Il avait été déclaré non criminellement responsable en raison de son état mental. Il avait de nouveau été arrêté en novembre 2016 pour possession d'une substance explosive avec l'intention de mettre la vie en danger. À ce moment, il avait plaidé coupable et avait écopé de deux mois moins un jour de prison.