Une peine de 90 jours à la maison pour une agression sexuelle


Publié le 7 février 2017

Gérald Paradis a plaidé coupable.

©Photo : Archives TC Media - DÉPOSIT PHOTOS, KUZMAFOTO

Un homme de Sainte-Anne-de-Sorel, Gérald Paradis, a plaidé coupable, au palais de justice de Sorel-Tracy le 7 février, à un chef d’accusation d’agression sexuelle qui s’est déroulée en octobre 2015.

L’avocat de la Couronne, Cimon Sénécal et l’avocat de la défense, Jérôme Frappier ont soumis en suggestion commune une peine de 90 jours à purger à la maison. Le juge Denys Noël a entériné cette suggestion.

En plus d’être enregistré au registre des délinquants sexuels, l’accusé devra se retrouver 24h sur 24 à son domicile durant les trois premiers mois de sa peine et se soumettre à un couvre-feu pour les trois derniers mois.