Les secrets de famille au cœur du nouveau roman de Claire Pontbriand

En librairie depuis le 6 octobre

Julie Lambert julie.lambert@tc.tc
Publié le 11 octobre 2016

L’écrivaine Claire Pontbriand a résidé jusqu’à l’adolescence à Sorel-Tracy.

©Photo: Gracieuseté

L’écrivaine originaire de Sorel-Tracy, Claire Pontbriand, utilise pour une dixième fois sa plume pour parler de l’un de ses sujets de prédilection, les relations familiales, dans son tout nouveau roman Pour toi Nina, sur les tablettes des librairies depuis le 6 octobre.

Née à Sorel et ayant quitté la région à l’âge de 17 ans, l’écrivaine ne se destinait pas à ce métier. Si on lui avait dit qu’elle gagnerait sa vie à mettre en mots les histoires qui lui passaient par la tête, elle ne l’aurait jamais cru, avoue Claire Pontbriand.

« J’ai une formation en arts. J’ai fait le tour du monde pendant trois ans dans le milieu des années 1970. Cette passion s’est révélée à moi très tard à mon retour lorsque j’ai écrit pour un journal communautaire. Je me suis dirigée vers la scénarisation. J’ai eu la piqûre pour la fiction. Si on m’avait dit que je ferais ça de ma vie, j’aurai dit que c’était impossible. Pourtant, je le fais depuis maintenant 15 ans », raconte-t-elle.

Elle est aujourd’hui installée à Montréal où elle écrit des scénarios, des œuvres documentaires et de fiction. Dès son premier livre, elle a découvert son attachement envers la région. La majorité de ses dix romans mettent en scène des lieux comme Sorel-Tracy, Sainte-Victoire-de-Sorel ou le lac Saint-Pierre.

Ce sont les histoires qui me choisissent. L’écrivaine Claire Pontbriand

Secrets sur une trame familiale

Dans son tout dernier roman Pour toi Nina, l’action se déroule également dans sa région natale. Elle raconte l’histoire d’Alice, une nouvelle maman de 19 ans. Son arrière-grand-mère vient prendre soin de sa fille Nina et s’installer chez elle.

Alors qu’elles font le rangement de malles dans le sous-sol de la maison, elles découvrent une valise bleue pleine d’objets anciens dont une curieuse photo de mariage. Cette dernière éveillera la curiosité des deux femmes et lèvera le pan d’une histoire familiale recelant de secrets sous fond d’une malédiction.

Mme Pontbriand avoue adorer aborder les relations familiales. Souvent, ses personnages proviennent de différentes générations, dans chacun de ses romans. Pour elle, ce sujet est intarissable et peut rejoindre chaque personne.

Le dixième roman de l’écrivaine.
Photo: Gracieuseté

« On peut se permettre de développer plusieurs personnages dans les histoires. Il y a toujours un côté plausible, des interactions entre eux où les lecteurs peuvent se reconnaître. J’aime embarquer dans les différentes relations des personnages avec un côté des fois humoristique sans entrer dans la pop psycho. Je fais tout ça sans prétention. Ces relations meublent nos vies et la vie des autres. Elles peuvent s’améliorer ou se détériorer », explique l’écrivaine.

Le livre Pour toi Nina, publié par Les éditions Goélette, est disponible dans toutes les librairies du Québec ou sur le site de sa maison d’édition au www.boutiquegoelette.com.