La MRC dévoile son plan pour inciter à l’usage des bacs bruns


Publié le 15 février 2017

Les partenaires de ce projet applaudissent l’arrivée des bacs bruns.

©Photo: Gracieuseté

La MRC de Pierre-De Saurel a présenté, le 15 février, la panoplie d’outils qu’elle utilisera pour familiariser les citoyens de tous les âges à l’usage des bacs bruns destinés à la collecte des déchets putrescibles, à compter du premier mai.

À lire aussi:

- Les bacs bruns distribués dès le 27 février

Les outils vont d’une pièce de théâtre présentée au primaire, à une série de jeux destinés aux enfants de 0 à 5 ans fréquentant les Centres de la petite enfance. En passant par des ateliers ludiques pour les plus jeunes écoliers à d’autres plus sérieux pour les élèves du secondaire, un projet intergénérationnel au Biophare, différentes trousses pédagogiques destinées aux enseignants à un concours pour les Cégépiens.

C’est ainsi que la MRC compte atteindre sa « Mission Réduction » de 20 000 à 10 000 tonnes de matières enfouies et ainsi économiser 230 000$ par année.

Elle a aussi préparé, pour les usagers domestiques, industriels et institutionnels, des documents ecxplicatifs qu’ils recevront en même temps que les bacs bruns qui seront bientôt livrés aux quatre coins de la MRC.

Les usagers pourront aussi se référer à un micro site web et la page Facebook de la MRC pour avoir des renseignements précis. Une alerte sur téléphone mobile rappellera aux usagers les jours de cueillette.

 « On aurait pu offrir le service bien avant, si la problématique concernant les anciennes installations de Conporec n’avait pas eu lieu », a dit le préfet Gilles Salvas, en saluant ceux et celles qui ont cru au projet.

Ce plan dévoilé de communication veut assurer la réussite du projet, mais aussi son acceptation par les citoyens de tous les âges, a-t-il poursuivi.

Voilà un projet pour susciter la fierté collective, a-t-il aj0uté, en maximisant le recours à la réduction, au réemploi et au recyclage et à la valorisation.

Un règlement définissant les responsabilités de la MRC, des municipalités et des citoyens, institutions, commerces et industries sera adopté prochainement à celui déjà existant, a précisé M. Salvas.

Interpeller les jeunes

La démarche veut initier les jeunes à une consommation responsable et au développement durable. Ce sur quoi travailleront la Commission scolaire et le Cégep, ont affirmé Denis Rajotte, Martine Rondeau et Fabienne Desroches. «  Pour que devenus adultes, ils inscrivent ces façons de faire dans leur quotidien et dans leur propre univers », a mentionné Mme Desroches.

Un changement de paradigme

Quant à la région, a souligné le coordonnateur aux matières résiduelles, Mohamed Aliouane, elle doit maintenant considérer les déchets non pas comme des matières rebutantes, mais comme des matières qui ont une valeur, sont une ressource. « Les enfouir devient du gaspillage. Passer cette étape est le signe d’une société qui avance. »

 

 

Des partenaires

- La Commission scolaire,

- Le Cégep de Sorel-Tracy

- Le Théâtre Samsara

- La Table intersectorielle enfance-famille

- La Chambre de commerce et d’industrie de Sorel-Tracy

- La CDC de Pierre-De Saurel

- Le Conseil jeunesse de la MRC de Pierre-De Saurel

- L’auteure Mélissa Jacques

- La Table de concertation des aînées.