Sections

Denis Marion redépose sa candidature à la mairie de Massueville

Publié le 13 septembre 2017

Le maire Denis Marion.

©Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

Maire de Massueville depuis 2005, Denis Marion vise un nouveau mandat.

Quatre conseillers sortants ont également décidé d’être candidats : Nicole Guilbert (élue en 2010), Matthieu Beauchemin (élu en 2013), Richard Gauthier (élu en 2014) et Ginette Bourgeois (élue en 2016). De son côté, Stéphane Brouillard quittera le conseil après y avoir siégé pendant 10 ans.

Deux nouvelles personnes déposeront leur candidature en même temps que M. Marion : René Lalancette et Louis Fillion, deux bénévoles actifs à Massueville.

Denis Marion tient toutefois à spécifier que chacun des membres du conseil demeure indépendant, mais que la nature du travail exige que les conseillers acceptent de travailler en équipe dans une atmosphère positive.

« Le travail des élus municipaux est en pleine évolution, souligne M. Marion. Les discussions et les décisions portent sur de nombreux sujets nouveaux qui touchent directement la qualité de vie des citoyens, des tout-petits aux aînés. Nous avons la responsabilité de travailler avec les élus des municipalités voisines comme nous le faisons déjà pour les loisirs, pour les services de sécurité incendie et l’approvisionnement en eau potable. Il y a sûrement d’autres services que nous pourrions partager pour optimiser les fonds que nous confient nos concitoyens. Cette collaboration et cette coopération entre les municipalités doivent également continuer à se vivre au sein de notre MRC. Il faut continuer ensemble à innover. »

En plus de continuer à développer la municipalité grâce à des demandes de subventions aux gouvernements, M. Marion entend continuer de soutenir les bénévoles dans différents endroits et organismes comme l’école, le comité des loisirs de Saint-Aimé et Massueville, l’organisme de  loisirs Ô Chalet Aimé-Massue, le comité de la Saint-Jean, le Comité de développement touristique et culturel, le comité de la bibliothèque, la FADOQ, la Fabrique de Saint-Aimé.

TC MEDIA