Sections

L'ancien maire Marcel Robert sera candidat à la mairie

Élections municipales


Publié le 8 août 2017

Marcel Robert

©TC Média - Pascal Cournoyer

L'ancien maire de Sorel-Tracy Marcel Robert a convocqué la presse au Marine Cabaret le 9 août, à 17h, pour faire connaître ses intentions concernant la campagne électorale de novembre prochain. Il sera candidat au poste de maire.

Son équipe de campagne a fait parvenir une invitation pour annoncer les couleurs de M. Robert qui souhaite ainsi représenter les citoyens de sa communauté.
L’ancien directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie de Sorel-Tracy a confirmé le 26 juillet qu'il était sérieusement en réflexion sur un possible retour en politique municipale. Il devait en discuter avec sa famille et ses proches avant de faire connaître sa décision.
Lors d'une entrevue accordée au journal Les 2 Rives la semaine dernière, M. Robert disait qu'il était en train de sonder le milieu et les citoyens autour de lui pour se faire une idée.
« Je vais à leur rencontre pour savoir s'ils sont sympathiques à ma candidature ou pas. C'est primordial pour moi avant de me lancer, d'avoir l'accord de mes proches. J'ai connu une année fantastique de voyage, mais ce n'est pas parce que j'aime voyager que je n'avais plus l'amour de ma région », a mentionné M. Robert.
M. Robert a été à la tête de la municipalité de 2000 à 2009. Il disait que sa réflexion était d'autant plus importante qu'il connait les implications pour siéger à ce poste.
« Je sais exactement dans quoi je m'embarquerais en me présentant aux élections municipales. Je sais ce que le poste exige comme investissement. C'était une job de fou, mais passionnante. Est-ce qu'à mon âge ça me tente de m’embarquer pour plusieurs années dans quelque chose d'aussi exigeant? Je ne sais pas. Je sais toutefois que j'aurai quand même un avantage contre de nouveaux candidats et que j'aurais des appuis solides », avait-il réagi.
M. Robert sera le deuxième à se lancer dans la course après le maire actuel de Sorel-Tracy, Serge Péloquin.