Sections

Fais ta marque : les jeunes établissent un plan stratégique


Publié le 7 juillet 2017

Entre 350 et 500 jeunes ont contribué à la démarche Fais ta marque.

©Gracieuseté

« Les jeunes ont un réel optimisme vis-à-vis la région », conclut le maire Denis Marion à la suite de la vaste consultation publique Fais ta marque qui visait particulièrement les jeunes, âgés de 18 à 35 ans.

La MRC Pierre-De Saurel a dévoilé les grandes orientations qui guideront des chantiers de travail à l’automne. L’objectif est de développer des actions concrètes afin d’attirer les jeunes ou de les maintenir dans la région.

Entre 350 et 500 personnes ont participé aux différentes consultations publiques ou au sondage mis en place par le Comité régional de développement (CRD). Ces activités ont eu lieu en mars et en avril.

« Je n’ai pas été surpris du nombre de participants, mais j’ai été surpris de leur volonté et de leur optimisme. Ce sont eux qui nous ont dit d’être positifs en regardant l’avenir », affirme M. Marion.

Les chantiers de travail se pencheront sur trois enjeux : l’importance du cadre de vie de qualité, la formation et l’éducation, ainsi que sur l’optimisation des forces économiques.

Aussi, il était important pour les participants que les impacts se fassent ressentir rapidement.

« On veut sentir les impacts dès l’an un. Il est certain que le timing est étrange en raison des élections municipales en novembre, mais on va tout de même commencer à l’automne », conclut-il.

Quelques pistes de solution

-       Adapter l’offre locale et régionale en loisir selon les besoins des citoyens et les tendances.

-       Soutenir le développement de produits touristiques en cohérence avec le capital naturel et culturel de la région.

-       Utiliser les infrastructures de logistique, liées à la zone industrialo-portuaire, comme levier de développement de l’économie.

-       Soutenir la réalisation du plan de développement de la zone agricole (PDZA).

-       Promouvoir la formation générale, professionnelle et technique.

-       Solidifier le créneau de l’écologie industrielle.