Denis Marion se glisse dans un palmarès prestigieux

Membre du Top 50 des personnalités qui font la promotion de la santé


Publié le 14 avril 2017

Le maire de Massueville,. Denis Marion, a été identifié comme un intervenant québécois majeur en matière de santé et de qualité de vie.

©© 2014 NathB photographe - tous droits réservés - www.nathb.ca

Le nom de Denis Marion, maire de Massueville, se retrouve dans une prestigieuse liste de 50 Québécois établie par WIXXMAG. Ce magazine braque les projecteurs sur des personnes qui font du Québec un meilleur endroit où vivre.

M. Marion, qui est vice-président du réseau québécois Villes et villages en santé et consultant pour Québec en Forme et Avenir d’enfants, y côtoie notamment les Ricardo Larrivée, Sylvie Bernier, Joé Juneau, Pierre Lavoie, Martin Juneau et Alexandre Taillefer. Des gens qui, chacun dans leur sphère de vie, s’affairent à améliorer les habitudes de vie et la santé des Québec, souligne le magazine destiné aux parents.

Voilà une reconnaissance qui réjouit M. Marion, lui qui priorise la qualité de vie des Québécois, dans la région et au Québec.

Sur les épaules des municipalités

Cette qualité de vie repose en bonne partie sur les conditions et services que proposent les municipalités à leurs citoyens, souligne-t-il.    

« Curieusement, les gens croient qu’éviter les maladies chroniques relève d’une décision personnelle. Mais si, comme collectivité, nous n’encourageons pas une vie active, il sera difficile de réussir », estime-t-il.

Si les collectivités favorisent le transport, la vie active, éliminent les déserts alimentaires l’hiver, ce sera différent, promet-il.

Les municipalités doivent donc intégrer ces objectifs dans leur planification stratégique. Dans le développement de leurs infrastructures, prône-t-il.

Le fait qu’il soit maire lui permet de donner un sens aux propositions faites à ses pairs. « Cela crée des liens sur les enjeux qui se posent », observe-t-il.

Au Québec, la prévention des maladies chroniques s’actualise principalement autour de la question des saines habitudes de vie et des environnements favorables, dit-il.

« Chaque décision municipale a un impact sur la santé des citoyens. Plusieurs des décisions et actions qui y sont prises ont leur impact sur la santé. »

Québec définit une politique nationale, mais ce sont les municipalités qui posent les gestes locaux appropriés.

Denis Marion

Il énumère notamment les facteurs qui influencent la vie de tous les jours: aménagement urbains, transport collectif, activités physiques, saine alimentation accessible à proximité, rues et milieux de vie sécuritaires. Les municipalités adoptent des règlements municipaux en matière de développement social, familial, culturel, économique, de transport et d’urbanisme, résume-t-il.

Autre chose que des taxes

Les gens doivent réaliser qu’une ville est beaucoup plus qu’un compte de taxes et des cônes orange, insiste-t-il.

« J’espère qu’ils y penseront quand, en novembre prochain, ils choisiront les élus à qui ils confieront leur ville respective. »

Entretemps, il consacre ses énergies de maire, de conseiller régional et de consultant à travers le Québec pour sensibiliser différents intervenants à intervenir ensemble dans des dossiers reliés à la santé, à la qualité de vie des milieux.