Sections

Rochon et Plamondon se réjouissent de l'abandon du projet Énergie Est

Par TransCanada

Publié le 6 octobre 2017

Sylvain Rochon se réjouit de l’abandon du projet Énergie Est par TransCanada.

©Gracieuseté

Le député de Richelieu et porte-parole de l'opposition officielle en matière d'énergie et de ressources naturelles, Sylvain Rochon, et le député de Bécancour-Nicolet-Saurel, Louis Plamondon, applaudissent la décision de TransCanada d'abandonner le projet de pipeline Énergie-Est.

« Ce projet de pipeline qui aurait traversé le Québec, pas moins de 65 municipalités et de 860 cours d’eau, pour transporter du bitume de l’Ouest destiné à l’exportation, était une aberration tant sur le plan environnemental que sur celui de l’intégrité de notre territoire », a indiqué Sylvain Rochon., par le biais d'un communiqué.

Sylvain Rochon a participé lui-même aux activités de mobilisation, aux côtés des citoyennes et des citoyens de Richelieu et de tout le Québec. Tout en reconnaissant que la décision de TransCanada était, en grande partie, une décision d’affaires, Sylvain Rochon invite la population à ne pas minimiser l’incidence de la lutte citoyenne qui a notamment amené plusieurs maires à prendre position. « Ce refus social, devenu quasi unanime au Québec, grâce aux protestations citoyennes, a certainement contribué à faire reculer TransCanada. »

Selon le député de Bécancour-Nicolet-Saurel Louis Plamondon, le gouvernement canadien n'a jamais été à l'écoute des citoyens dans ce dossier.

« Cette décision, c'est la victoire du mouvement citoyen et des groupes environnementaux qui n'ont jamais arrêté de demander des études sur l'impact réel du projet, notamment sur l'émission de gaz à effet de serre (GES). Le Bloc Québécois est fier d'avoir mené la lutte au côté des opposants du projet. C'est un combat que nous avons mené ensemble et que nous avons gagné pour tout le Québec et pour les générations à venir », a souligné Louis Plamondon.

TC MEDIA