4 200 nouvelles « jobs » à temps plein en 2016

Baisse générale de l’emploi en Montérégie


Publié le 14 février 2017

La Montérégie a connu une baisse généralisée de l’emploi en 2016. Par contre, il y a eu création de plus d’emplois à temps plein.

©Photo: JC Gagnon

Malgré une baisse marqué de l’emploi en 2016, la Montérégie enregistre tout même une hausse de 4 200 emplois à temps plein au cours des 12 derniers mois.

De plus, selon les chiffres fournis par le ministère de l’Emploi, du Travail et de la Solidarité sociale, le taux d’activité en Montérégie en 2016 (les gens sur le marché du travail), a atteint 65,2%, en diminution comparativement à 2015. Mais, il est toutefois plus élevé que la moyenne québécoise (64,6%).

Avec un taux de chômage de 6,0% (5,9% en 2015), la Montérégie demeure tout de même une des régions les plus « actives » du Québec. Le secteur de la production des biens demeure en tête avec la création de 8 800 postes, celui du commerce de gros (8 100 postes), et du secteur de l’information de la culture et des loisirs (6 200 postes).

« Il faut analyser avec prudence l’interprétation des données régionales en raison de leur volatilité », indique le porte-parole du ministère de l’Emploi, du Travail et de la Solidarité sociale, Antoine Lavoie. « Les données nationales, plus stables, démontrent, pour le Québec, un gain de près de 90 000 emplois en 2016 ».

Les pertes d’emploi

C’est le secteur des services qui a été le plus malmené en Montérégie en 2016 (12 600 postes perdus), alors que 8 100 proviennent du commerce de détail.

Les compressions budgétaires dans le domaine de la santé se sont traduites par la perte de 10 300 emplois. Enfin, 6 500 emplois ont été perdus dans le secteur de l’enseignement et 6 100 dans le secteur de l’hébergement et de la restauration.

Plus de chômeurs

Le nombre de chômeurs a augmenté de 500 en Montérégie en 2016 comparativement à l’année précédente pour atteindre 49 500. « La baisse de la population active (diminution de 3 400 personnes en 2016) étant plus faible que la baisse de l’emploi, cela a entraîné une hausse du taux de chômage », estime M. Lavoie.

Une croissance

Les prévisions des experts indiquent que la Montérégie connaîtra un taux de croissance de l’emploi de 0,8% d’ici 2019, tout comme le Québec. Le taux de croissance annuel moyen de la population de 15 ans et plus est estimé à 0.9%. Aussi, selon le diagnostic établi par le ministère pour se trouver un emploi, d’ici 2019, 90,3% ont des perspectives acceptables ou favorables.