Sections

Cinq maires élus sans opposition dans les municipalités rurales


Publié le 10 octobre 2017

Denis Marion

©TC Média - Archives/Pascal Cournoyer

Les municipalités de Saint-David, Yamaska, Massueville, Saint-Gérard-Majella et Saint-Ours ont élu sans opposition leur maire le 6 octobre, échéancier pour déposer sa candidature pour les élections municipales du 5 novembre.

Michel Blanchard
TC Média - Archives/Pascal Cournoyer

« On avait mis de côté la voirie depuis quelques années. Il faut se remettre à date. L’enjeu principal à Saint-David est de donner le plus de services possible aux moindres coûts. Le développement domiciliaire est limité. Afin de poursuivre le développement, on doit obtenir un amendement à l’orientation 10 de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme. Cette clause favorise le développement dans les villes de la Communauté métropolitaine de Montréal, mais empêche les municipalités, comme Saint-David, d’effectuer du dézonage dans ce sens. Pour une petite municipalité, ça nous bloque beaucoup. J’avais commencé des démarches et je compte poursuivre au cours des quatre prochaines années. » - Michel Blanchard, Saint-David

Diane De Tonnancourt
Gracieuseté

« Rassembler, promouvoir, développer et embellir sont les thèmes de mon prochain mandat. Je veux travailler sur le projet de l’école. La Commission scolaire de Sorel-Tracy a déposé une nouvelle demande afin d’agrandir le pavillon Notre-Dame. Il est certain que la municipalité appuiera le projet. Réunifier les élèves dans un même bâtiment serait l’idéal pour assurer une meilleure sécurité. Des projets d’infrastructure et d’aqueduc dans le secteur Ouest sont dans mes plans. Certains travaux étaient déjà commencés, mais une portion n’avait pas été mise à jour. » - Diane De Tonnancourt, Yamaska

Denis Marion
TC Média - Archives/Pascal Cournoyer

« On va continuer notre programme d’infrastructure. On est en train de refaire les aqueducs et les égouts de deux rues. Après cela, 93% des infrastructures souterraines seront bonnes entre 30 à 75 ans. La municipalité jouera aussi un rôle de soutien aux organismes dans la communauté. On continue de travailler sur le projet de conversion de l’église. C’est un dossier qui touche toute la population. C’est toujours en discussion. Je souhaite revoir notre réglementation. Il est temps qu’on fasse le ménage pour voir ce qui tient encore aujourd’hui. On veut être une municipalité moderne. Finalement, je veux encore être très présent à la MRC de Pierre-De Saurel. En étant maire, on est aussi un élu de la région. Massueville ne peut exister dans un coin. Je veux poursuivre le travail pour le plan de développement. » - Denis Marion, Massueville

« Je vais continuer le dossier de construction d’un centre multifonctionnel à l’ancien terrain de l’église. J’étais déjà sur le comité. Je vais poursuivre le travail. Aussi, le gouvernement du Québec nous oblige à installer des fosses septiques sur tout le territoire de la municipalité. On a commencé le travail, mais je veux le finir lors de mon mandat. Toutes les maisons au village et en campagne doivent se conformer. Il y aura d’autres projets, mais on va finir ce qui est commencé. » - Georges-Henri Parenteau, Saint-Gérard-Majella

Sylvain Dupuis
TC Média - Archives/Pascal Cournoyer

« Les priorités ne changent pas. On veut s’assurer d’avoir le plus beau village où il fait bon vivre. Il faudra porter une attention particulière sur les infrastructures routières. Nous avons terminé de mettre à jour les bâtiments municipaux, notamment avec la Maison de la culture. Maintenant, on doit s’occuper des routes, surtout en campagne où plusieurs rangs ont besoin d’amour. Ce sont souvent de longues routes, donc de longues factures. Il faut le faire intelligemment en allant chercher les subventions adéquates. » - Sylvain Dupuis, Saint-Ours