Sections

L’histoire de Sainte-Anne-de-Sorel relatée sur des panneaux

 


Publié le 7 juillet 2017

En passant par les inondations aux débuts des seigneuries Pierre-De Saurel et de Yamaska, neuf panneaux relatant plusieurs pans de l’histoire de Sainte-Anne-de-Sorel ont été installées le 29 juin.

Le maire de Sainte-Anne-de-Sorel, Michel Péloquin, lui-même passionné d’histoire, s’est lancé dans la recherche en compagnie de sa fille Geneviève Péloquin. Cette dernière a élaboré la conception graphique des panneaux.

« L’histoire a été toujours été un hobby pour moi. Ç’a été difficile de choisir les sujets. On avait tellement d’idées », affirme M. Péloquin.

Les panneaux sont placés sur le long du fleuve Saint-Laurent. On y relate, notamment, l’histoire des grandes inondations, de l’auteure Germaine Guèvremont, des seigneuries, de Paul Hus et de la commune de l’Île-du-Moine.

Le panneau concernant l’église raconte qu’à la fin du 19e siècle l’établissement était reconnu pour ses miracles. Des centaines de pèlerins se déplaçaient à cet endroit pour y vivre un miracle. « Il y avait une compétition avec l’église du Cap-de-la-Madeleine », ajoute M. Péloquin.

Il a d’ailleurs trouvé quelques trésors en faisant appel aux citoyens de la région. Entre autres, il a mis la main au dernier registre de l’école de l’Île d’Embarras. Il a aussi numérisé le plus vieux document connu dans la région, où Paul Hus cède une terre à un de ses fils.

« Rien n’empêche de faire d’autres panneaux si on a une nouvelle subvention », conclut M. Péloquin.

Ces panneaux résultent d’un projet en branle depuis près de trois ans. La municipalité a reçu une subvention de 7000$ à cette époque. Ce projet s’inscrit dans le cadre d’une entente de développement culturel signée entre la MRC de Pierre-De Saurel et le ministère de la Culture et des Communications.