Sections

Éric Pettersen demande de rouvrir l’enquête du coroner sur le décès de sa fille


Publié le 10 juillet 2017

Éric Pettersen continue son combat contre l’intimidation

©Photo TC Média - Pascal Cournoyer

Éric Pettersen, ce père endeuillé, d’une jeune fille s’étant enlevé la vie en 2014, demande au Bureau du coroner de rouvrir l’investigation sur le décès de sa fille. 

Il fait référence à la Loi sur la recherche des causes et des circonstances des décès. Selon la loi, le coroner a pour fonction de rechercher au moyen d’une investigation, notamment, les causes probables du décès (maladie, état morbide, traumatisme, intoxication, etc) et les circonstances.

« Je pense que les effets néfastes de l’intimidation […] ont pu engendrer un état morbide auprès de Kim [Pettersen], état qui l’a ultimement poussé au suicide. Je serais même prêt à aller aussi loin que d’affirmer que l’intimidation a pu la rendre malade mentalement », argumente M. Pettersen.

Il souhaite, par le biais d’une enquête, reconnaître les effets néfastes de l’intimidation qu’aurait subie sa fille comme une cause du décès. Il a envoyé sa demande le 28 juin.

M. Pettersen a fait plusieurs démarches au cours des dernières années pour contrer l’intimidation en milieu scolaire. Il a notamment interpellé le gouvernement pour qu'il nomme des protecteurs de l'élève qui relèveront du ministère de l'Éducation plutôt que des commissions scolaires. Le dossier n’avait pas connu de suite.