L’Harmonie Calixa-Lavallée en deuil de Gilles Valois

Louise Grégoire-Racicot louise.gregoire-racicot@tc.tc
Publié le 24 février 2016

Gilles Valois s'est éteint à l'âge de 78 ans.

©Photo: archives / parMo.ca

Les musiciens de l’Harmonie Calixa-Lavallée sont en deuil depuis le 23 février. Gilles « Jos » Valois, qui fut pendant 60 ans un des leurs, est décédé à l’âge de 78 ans, à la suite d’une courte maladie.

Lui-même clarinettiste depuis 1955, il a siégé plus de 30 années au conseil d’administration de cet ensemble dont il a assumé, à une quinzaine de reprises, la présidence. Dans une entrevue accordée l’an dernier, il nous avait même déclaré que l’Harmonie faisait partie de son ADN!

« Jos était un homme impliqué. Ancien conseiller municipal de la ville de Sorel, il est intervenu partout, dans les milieux sportif, politique, culturel et social. Car il avait le cœur sur la main », rappelle Maxime Salois qui lui succéda à la présidence du groupe musical.

« Préoccupé de l’avenir de l’harmonie, il savait unir les générations au sein d’un groupe de musiciens âgés de 14 à 80 ans! C’était sa grande force. Pendant 60 ans, il fut un modèle d’implication, de générosité en plus d’être un mentor pour plus d’un », poursuit-il.

L’ex-chef de l’Harmonie, le Sorelois Stéphane Laforest, qui est présentement chef d’orchestre de la Sinfonia de Lanaudière, écrivait quant à lui sur sa page Facebook : « Gilles Valois a fait partie de nos vies depuis plus de 65 ans. Il avait une confiance inébranlable en les capacités musicales de son harmonie. Jusqu’à la veille de sa mort, il était fier de me dire que l’HCLS allait prendre part au festival à Sherbrooke en mai et qu’il aimerait y assister pour entendre son harmonie. Quel compétiteur! Il était aussi de très agréable compagnie. Avec lui, on ne s’ennuyait jamais. »

M. Valois était un retraité de la Commission scolaire de Sorel-Tracy où il était responsable du transport scolaire.

Il a nous été impossible de rejoindre l’actuelle directrice et chef d’orchestre de l’Harmonie, Josée Laforest, avant l’heure de tombée du journal.

« Avec lui, on ne s’ennuyait jamais. » Stéphane Laforest

Honoré plus d’une fois

M. Valois ne s’est pas seulement impliqué localement, mais fut très présent à la Fédération des harmonies du Québec qu’il a présidée pendant six ans, puis à l’Association canadienne des harmonies dont il fut à la tête pendant quatre ans, sans compter les nombreuses années à siéger au c.a. des deux organismes.

Ce qui lui a valu la plus haute distinction remise par l’Association, le National Band Award, pour son engagement exemplaire pour le développement de la musique au Canada.

En 2012, il a reçu la Médaille du jubilé de diamant marquant le 60e anniversaire du règne d’Elizabeth II, en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle.

« C’est grâce à ses dons de rassembleur, son réseau de contacts et son expérience, qu’il a permis à plusieurs dizaines de milliers de jeunes et de moins jeunes de développer leur passion », lui a-t-on dit lors de la remise du prix.

Omniprésent

Son dévouement ne se limite pas à la musique. Il a rempli deux mandats de conseiller municipal au milieu des années 80, puis a collaboré à divers organismes aux vocations les plus variées, dont Centraide, la Fête du Canada, la Coupe Air Canada, le tournoi provincial novice de hockey, la Corporation du théâtre du marché et la Commission de la culture de Sorel-Tracy.

Pour cette implication, il a reçu en 2012, le Prix du bénévolat en loisir et en sport Dollard-Morin, remis par le Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec, pour souligner le dévouement, la passion et l’engagement exceptionnels d’un bénévole.